ELECAM : la publication des listes définitives attendue.

0
271
Spread the love

La 4ème session de plein droit du conseil électoral s’est tenue ce vendredi 27 Décembre 2019 dans la salle de conférence de l’immeuble siège à Yaoundé, au Cameroun.

Le président du conseil électoral d’ELECAM (Elections Cameroon) ENOW ABRAMS EGBE, dans le strict respect de la loi, a réuni les membres dudit conseil en présence du Directeur général des élections Erik ESSOUSSE. Par la même occasion, il a procédé à la publication des listes des candidatures ayant fait l’objet de réhabilitation par le conseil constitutionnel. C’est une session de plein droit qui s’est ouverte à la suite du contentieux pré-électoraux introduits devant le conseil constitutionnel et les tribunaux administratifs au lendemain de la publication des listes de candidatures rejetées par le conseil électoral en date du 09 décembre 2019. [ihc-hide-content ihc_mb_type= »show » ihc_mb_who= »1″ ihc_mb_template= »3″ ]

Dans son propos liminaire, le patron des élections s’est félicité de la récente descente sur le terrain, où le conseil avait fait le déplacement pour s’enquérir de l’état d’avancement des préparatifs du scrutin en perspective au niveau des démembrements territoriaux de cet organisme en charge des élections. Cette tournée intervient au moment où plusieurs partis politiques menacent de boycotter cette élection quant à la situation sécuritaire dans les régions anglophone (le syndrome du MRC).

«Malgré des difficultés évidentes liées notamment à l’accès à certaines zones réputées sensibles et des antagonismes habituels qui participent de la compétition électorale, il y a fort à espérer, au regard du climat général, que le scrutin législatif et municipal du 09 février 2020 pourra se tenir sans incident majeur », a-t-il ainsi indiqué. Pour ce qui concerne le verdict concernant ce contentieux, le numéro un d’ELECAM s’est félicité du travail abattu par son organe. « Si nous pouvons concéder quelques erreurs matérielles qui se sont glissées ça et là, et inhérentes au processus électoral, il est frappant de relever par ailleurs qu’au-delà du cas particulier de l’Union des Populations du Cameroun pour lequel l’arbitrage du conseil constitutionnel avait été requis, nous pouvons affirmer sans ambages que le taux du contentieux a été considérablement bas, toute chose qui dénote du professionnalisme avec lequel les listes de candidatures ont été examinées ».

C’est à huis clos que le conseil a déroulé l’ensemble des délibérations. Les listes définitives seront rendues publiques y compris les listes réhabilitées, rejetées et celles dont les redressements d’erreurs matérielles ont été ordonnées par le conseil constitutionnel et les tribunaux administratifs dans le cadre de l’élection des députés à l’assemblée nationale et des conseillers municipaux du 09 février 2020 afin que nul n’en ignore.  

La publication des listes définitives des candidatures est très attendue de toute la classe politique nationale car on sera fixé sur le sort des uns et des autres, just wait and see.

Clément NOUMSI

[/ihc-hide-content]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here