CAMEROUN : 54ème fête de la jeunesse : Faste et solennité au rendez-vous.

0
261
Spread the love

Le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique a présidé au boulevard du 20 Mai à Yaoundé, le défilé marquant la 54ième fête de la jeunesse.

La mobilisation était générale au boulevard du 20 Mai où le ministre MOUNOUNA FOUTSOU accompagné d’une demi-douzaine des membres du gouvernement ont assisté au passage des jeunes camerounais, tous âges confondus marquant le pas sous un air de chant patriotique dans nos deux langues officielles. Les jeunes scolarisés et non scolarisés, des 7 arrondissements de la cité capitale et de manière inclusive, ont tenu à marquer d’une pierre blanche cette célébration placée sous le thème « jeunesse, paix, développement et participation à la gouvernance locale pour un Cameroun nouveau ».
Bien avant, le discours du chef de l’Etat adressé la veille à la jeunesse, a été rediffusé. Paul Biya interpelle la jeunesse camerounaise. « Il y a 60 ans j’avais votre âge et comme vous nous avons rêvé et obtenu l’indépendance » indique le chef de l’Etat qui rajoute que « Pour le bien de notre pays, j’ai besoin de vous . Il est temps que chacun se regarde dans un miroir et se pose la question de savoir qu’ai-je fait pour mon pays avant de se demander ce que le pays a fait pour lui comme l’avait si bien dit le très célèbre président américain John Fitzgerald Kennedy de regretté mémoire . »

Réactions

MOUNOUNA FOUTSOU, ministre de la jeunesse et de l’éducation civique.
« A l’occasion de la 54ième fête nationale de la jeunesse, l’initiative Youth Connekt Cameroun, lancée le 9 décembre 2019 ici à Yaoundé au palais polyvalent des sports, a permis de lancer simultanément dans les 58 départements et les 360 communes. Au bout de sa phase pilote de 3 ans avec le Youth Connekt hand house dans l’une de ses composantes, il est question de créer près de 5 000 juniors entreprises de jeunes, de former 100 000 médiateurs communautaires ambassadeurs de la paix et de connecter 1 million de jeunes aux nombreuses opportunités socio-économiques, à eux offertes »

Fadimatou IYAWA, présidente du conseil national de la jeunesse du Cameroun.
« Nous devons nous approprier le programme Youth Connekt Cameroun qui est une plate forme permettant aux jeunes de créer de microentreprises dans tous les secteurs d’activités. N’oublions pas le domaine agropastoral qui demeure une niche d’emplois pour de nombre de jeunes sans parler de l’économie numérique qui au-devant de l’actualité et qui a le vent en poupe »

 

Dr Samuel DOGMO, président du Haut conseil des camerounais de l’Extérieur.
« Nous sommes très impressionnés de voir toute cette ferveur qui anime ces jeunes ici au boulevard lors de ce défilé avec des chants patriotiques en français comme en anglais, une preuve que le bilinguisme est sur la bonne voie. Avec le discours du président de la république au soir du 10 février très interpellateur quand il dit : « il y a 60 ans j’avais votre âge », une façon de dire que c’est à nous aujourd’hui de faire sinon d’écrire les belles pages de l’histoire de notre pays. Nous de la diaspora, nous sommes les ainés et nous sommes allés acquérir un savoir-faire que nous devons transmettre à nos jeunes frères pour que notre pays puisse décoller »

Clément NOUMSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here