CAMEROUN : Contrat de désendettement et développement : 67,8 milliards de FCFA pour le triennat 2020- 2022.

0
295
Spread the love

Le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey a procédé avec l’Ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou, le mercredi 11 mars 2020 à la signature de la convention d’affectation d’un montant de 67,8 milliards de FCFA destiné à l’appui budgétaire sectoriel 2020-2022 au titre du troisième Contrat de Désendettement et de Développement (C2D).

Baptisé « C2D de maturité », cette troisième phase du programme d’appui budgétaire de l’AFD au Cameroun permettra de consolider les efforts entrepris dans le secteur de l’éducation de base, de la santé maternelle et de la protection sociale. 360 000 femmes, plus 135 000 élèves et plus de 40 000 ménages pourront bénéficier des retombées de ce programme.
Le déjeuner presse qui s’est tenu au Djeuga hôtel juste après est venu donner du pain à moudre à la poignée de journalistes conviés pour partager avec eux les réalisations du programme.

Réactions
Christophe Guilhou, ambassadeur de France au Cameroun.
« C’est un C2D dit de maturité puisque c’est le 3ième du programme C2D et il va couvrir les années 2020 à 2022 pour un montant global de 67,8 milliards de FCFA. Il concerne le développement et l’appui aux services sociaux donc trois secteurs sont concernés, l’éducation de base, la santé maternelle et la protection sociale. Concrètement ce C2D servira à la construction de 1 350 salles de classes (plus 100 000 élèves bénéficiaires), la santé maternelle permettra grâce à cet appui budgétaire de donner plus 360 mille chèques santé à des femmes enceintes et enfin également permettra de bénéficier par les transferts sociaux plus de 40 mille foyers essentiellement dans les régions défavorisées que sont l’Adamaoua, le Nord et l’extrême-nord. On voit là très concrètement ce que représente cet appui budgétaire pour la période 2020/2022. Il est dit C2D de maturité car nous sommes à la 3ième phase du programme car le premier et le deuxième nous a permis d’explorer et de consolider parce qu’on a tiré tous les enseignements et qu’on continue à renforcer sur les secteurs qui n’avaient été identifiés jusqu’ici comme priorité »

Alamine Ousmane Mey, Minepat.
« D’abord vous me permettez de relever que la coopération entre le Cameroun et la France, deux pays amis est une coopération riche, fructueuse et dynamique empreinte de confiance. La signature e ce jour est une convention d’affectation de près de 68 Milliards de nos francs en est certainement une illustration les plus éloquentes. Mieux cette affectation porte sur les secteurs prioritaires d’accès aux services sociaux de basse. Ce qui est étroite convergence avec la vision 2035 du Cameroun comme pays émergent, volonté du président de la république qui est construite sur la base de l’inclusion. Cette convention vise à améliorer l’éducation de case, la santé maternelle (mère-enfant) et la protection des couches plus défavorisées à travers les filets sociaux. Il est question de faire en sorte que notre pays dans sa marche vers son émergence puisse veiller à ce les régions qui connaissent les difficultés spécifiques sectorielles bénéficient de l’appui de la France à travers le CD de maturité pour avoir appris plein de choses pour avoir réalisés pleins d’expériences et pour avoir identifiés les vertus des instruments qui sont mis à dispositions du Cameroun en plus de la coopération traditionnelle. C’est 360 mille femmes qui sont concernés, plus 135 mille élèves qui bénéficieront de la construction de 350 salles de classes et plus de 40 mille ménages qui vont bénéficier des soutiens à travers les transferts monétaires directs et ordinaires. Tout ceci m’amène à dire que le partenariat entre nos deux se poursuit normalement et sereinement.»

Clément NOUMSI

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here