CAMEROUN : ÉLECTIONS LÉGISLATIVES ET MUNICIPALES 2020: FRAUDES ET ABSTENTIONS AU RENDEZ-VOUS À L'OUEST!

0
379
Spread the love

SI DANS LES ZONES RURALES LES ÉLECTEURS ONT ESSAYÉ D’ACCOMPLIR LEUR DEVOIR CIVIQUE ET MORAL, L’ABSTENTION DONNE FROID AU DOS EN ZONE URBAINE. RETOUR SUR CE QUI A ÉTÉ VU ET ENTENDU LORS DE NOTRE PARCOURS DANS LA RÉGION DE L’OUEST EN CETTE JOURNÉE ÉLECTORALE.

Il est 16 heures au bureau F de l’école publique de Foto ce 09 Février 2020. Notre équipe a débuté la tournée à DSCHANG, cité universitaire, dans la région de l’Ouest-Cameroun. Sur 345 inscrits, on enregistre 8 votants à cette heure. Dans le bureau voisin précisément le I, sur 404 on dénombre 15 votants. Sur les 10 bureaux de vote regroupés ici à FOTO, on aura enregistré lors de notre départ moins de 300 votants sur près de 4.000 inscrits. Un taux que les représentants des partis ( PADDEC, SDF et RDPC ) espéraient voir en hausse à 2 heures de la fermeture des bureaux de vote.

Dans les Bamboutos, 3 partis sont en compétition (SDF, PCRN et RDPC). Dans l’échantillon des bureaux de vote logés à l’école publique de Bamessinguè, à l’école maternelle d’application et à l’école catholique de Metio à Batcham, sur les 3.000 inscrits, l’on enregistre à notre passage, moins de 400 votants. Un peu plus tôt à FAMPI dans l’arrondissement de Bafoussam 2ème, l’engouement est perceptible. C’est le lieu où nous observons la queue faite par les électeurs. Mais en zone rurale, le taux d’abstention restera élevé jusqu’au dépouillement, cas de l’école des Travaux où on aura au final, 134 votants sur 1.195 inscrits. A l’école publique de Banengo, on a enregistré 700 inscrits pour 86 votants. Même scénario au Centre de vote « les Laboureurs » où on a enregistré 290 votants sur près de 1.200 inscrits avec 52 contre 398 inscrits dans le bureau B.

FRAUDES OU CE QUI S’Y APPARENTE

Nous avons fait un tour à Batcham dans les Bamboutos. A l’école catholique de Metio et précisément au bureau C, l’absence de l’encre va attirer notre attention et à la question de savoir pourquoi, le président dudit bureau va nous informer de ce qu’il n’en a pas reçu avant d’en disposer sur la table quelques minutes après. Au centre de promotion de la femme et de la famille de Mbouda, 79 personnes ont déjà voté parmi lesquels, 42 sur ordonnance. Les listes affichent 331 inscrits hormis les votants sur ordonnance.

Retour à Mbouda. Dans les bureaux de vote logés à Bamessinguè, nous avons les hôtesses d’un autre genre : << Nous n’avons pas d’accréditation mais les organisateurs nous ont promis qu’on aura quelque chose à la fin. Nous sommes ici pour diriger les votants et aider les personnes âgées >>. Ces 3 personnes la quarantaine révolue, sont postées près des listes à l’entrée du bureau. Juste à côté, les éclats de voix s’élèvent, le président du bureau de vote s’insurge contre l’orientation du choix des votants : << Je n’ai pas de parti pris mais même si le RDPC n’a rien fait, qu’est-ce qui vous fait croire qu’un nouveau parti fera mieux? Laisser les gens faire leur choix librement ! >> Lancera-t-il à ses collaborateurs.

Nous voici à Bafoussam 2ème, précisément à FAMPI. Le chef de quartier est à l’entrée qui donne aux bureaux de vote avec quelques 3 personnes du troisième âge, ils dialoguent. Devant le bureau B, une queue. Un jeune homme sans identification donne quelques indications aux mamans, carte d’électeur en main, une dame s’adresse en ces termes aux autres femmes autour d’elle: << Cette carte vaut 10.000 FCFA >> ce qui lui vaut des éclats de rires et des tapotements. À l’intérieur du bureau, le sac à rébus est posé à même le sol, juste avant l’isoloir, le vote se passe au vu et au su de tout le monde. Les bulletins non choisis sont versés à même le sol. Questionné, le président du bureau de vote déclare : << ELECAM ne nous a pas donné le matériel pour accrocher l’isoloir. Il nous faut un clou pour ça >>. Alors que les journalistes photographient l’isoloir en question, le président se charge de remettre l’ordre et accroche l’isoloir.

École publique de KENA dans l’arrondissement de Bafoussam 3ème. L’isoloir n’est pas  »isolé », tout ce qui se met dans le sac à rébus est visible que l’on soit à l’extérieur ou à l’intérieur de la salle. Il est 11 heures, du rififi au collège la réunification à TANKOU dans Bafoussam 2ème ainsi qu’à la cathédrale. Selon les explications de Pierre SUKAM:<< les hommes en tenue ont voté en charters et plusieurs fois à la cathédrale de Bafoussam >>. Du côté de Dienso dans l’arrondissement de Bafoussam 1er, un candidat du RDPC est accusé d’avoir retenu les votants après l’élection pour monnayer les bulletins du SDF ce qui aura valu la descente du Sous-préfet pour assainir les lieux.

Dans l’attente de la proclamation des résultats officiels, on note selon les dernières informations que 774.806 électeurs étaient régulièrement inscrits sur les listes électorales dans la région du soleil couchant, le taux de participation selon un responsable d’ELECAM avoisine 30% dans toute la région, avec 11 partis politiques en compétition aux municipales et 8 aux législatives 2020.

Flore KAMGA KENGNE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here