CAMEROUN-FECAFOOT: SAMUEL ETO’O À PIED D’ŒUVRE

0
37

Après sa brillante élection au poste de président de la Fédération Camerounaise de Football, le nouveau président a effectué une tournée ce 13 décembre 2021, au siège de la Fecafoot à Tsinga. 


L’objectif de cette rencontre était de prendre contact avec le personnel de la Fédération, rappeler au personnel la nécessité du travail en équipe, pour l’émergence du football camerounais. 

<< Nous sommes là ce matin pour une prise de contact. La Fecafoot, c’est la maison de tous les Camerounais. Nous  savons que ce sport fédère. Même si à un certain moment nous avions des difficultés à nous mettre d’accord sur certains points, cette maison devrait être la maison qui met tout le monde d’accord >>. Souligne Samuel ETO’O Fils, nouveau président de la Fecafoot. L’ancien capitaine des Lions Indomptables du Cameroun poursuit ses propos en demandant au personnel de ne pas faire de la politique dans la maison. Qu’ils se limitent plutôt à jouer leurs rôles, à fin de donner au football camerounais toute sa grandeur.

En effet, cette visite de prise de contact s’est tenue en présence de plusieurs médias nationaux et internationaux, devant une foule en liesse. Le nouvel homme fort du football camerounais, Samuel ETO’O, a demandé à l’actuel secrétaire général, Parfait SIKI, << de ne laisser personnes venir à lui sans passer par le secrétariat >>.

Pour mémoire, l’actuel secrétaire général Parfait SIKI travaillait pour Seïdou Mbombo Njoya. Il avait été nommé à la faveur de la mise à l’écart du secrétaire général titulaire Didier Banlog, dont les présomptions de soutien à Samuel se seraient ressenties à quelques mois des élections, par l’ancien président intérimaire, candidat à sa propre succession, vaincu 43 voix contre 31 au cours d’une élection riche en rebondissements.

Après cette prise de contact, l’actuel président de l’instance s’est rendu au site du chantier du Centre technique de la Fecafoot à Odza. Il a constaté que l’ancienne infrastructure est en rénovation. Et que deux entreprises employant une cinquantaine d’ingénieurs et d’ouvriers sont à pied d’œuvre. Pour l’ancien numéro 9 du FC Barcelone, je cite << Cette infrastructure n’honore pas le Cameroun >>.

Pour une première prise de contact avec les réalités du terrain, Samuel ETO’O a bouclé sa tournée avec une audience, au ministère des sports et de l’éducation physique, accordée  par le professeur Narcisse MOUÉLLÉ KOMBI.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here