CAMEROUN: FILIÈRE POISSON: CONGELCAM EN COLÈRE, DÉBALLE TOUT

0
82

Le plus grand opérateur du secteur de distribution des poissons et produits de pêche au Cameroun en colère, expose tout sur ses supposés accointances avec l’Etat du Cameroun et le gouvernement de la République.


Dans un communiqué presse, signé le 2 Décembre 2021 et rendu public par son directeur Général, le géant de la filière poisson au Cameroun a levé le voile sur tous les préjugés qui entourent leur secteur d’activité tout en apportant un démenti sur la contribution de l’Etat à l’essor de ses activités.

Dans la même correspondance, l’entreprise de l’homme d’affaires Sylvestre NGOUCHINGHE pointe un doigt accusateur sur le gouvernement, qui semble plutôt favoriser d’autres entreprises concurrentes, au détriment de celui qu’on considère comme étant le « protégé » du pouvoir de Yaoundé.

D’ailleurs, c’était l’occasion pour démentir l’idée d’une supposée exclusivité de CONGELCAM SA en matière de commercialisation du poisson au Cameroun. Le communiqué présente une liste exhaustive des opérateurs du secteur, en insistant par ailleurs sur le traitement de faveur qui sont appliqués aux autres à son détriment.

Toutefois, l’entreprise s’engage devant le peuple de prendre des mesures pour maintenir le même niveau de stock bien au-delà du mois de février, et ce sans augmentation de prix.

Un communiqué qui a provoqué des vagues de réactions au sein de public camerounais. D’une part, les uns trouvent cette réaction comme un moyen de distraire l’opinion, pour une entreprise qui, dit-on, a toujours profité des largesses de l’Etat sur le plan fiscal.

D’autre part, l’on déplore un système de mutilation exercé par le gouvernement sur les investisseurs locaux, en faveur de qui l’administration devrait canaliser tous les moyens, afin de les encourager dans leur contribution au développement économique de notre pays.

L’expérience des ménagères dans les poissonneries du marché et des consommateurs du poisson à la braise dans les points de réjouissance de nos villes ne fait guère satisfaction. C’est définitivement le même refrain partout : « le poisson est cher et on n’en trouve même pas ».

Toujours est-il que c’est le panier de la ménagère qui paie la plus lourde facture, dans ce ping-pong commercial donc les conséquences directes se manifestent par une hausse vertigineuse des prix.

Ce n’est pas la première fois que CONGELCAM SA fait objet de polémique dans l’environnement des affaires au Cameroun. L’entreprise a été ciblée en 2018 par une accusation de fraude fiscale à hauteur de 32 milliards par la Commission Nationale Anti-Corruption CONAC. Ses tentatives de justificatif se sont depuis lors avérées vaines, et, d’années en années, la compagnie et son promoteur continuent de crier justice et vérité, face à des pratiques gouvernementales qui se présentent comme des manœuvres d’oppression.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here