CAMEROUN : L’ÉCRIVAIN CAMEROUNAIS GUILLAUME OYONO MBIA N’EST PLUS

0
72

L’enseignant et écrivain est décédé le samedi 10 avril 2021 dans un centre hospitalier à Yaoundé. Agé de 82 ans, il a fait près de dix ans de maladie et aujourd’hui on ne parle de lui qu’au passé.

Le village Mvoutessi II dans le département du Dja-et-Lobo pleure une plume, le professeur Guillaume OYONO MBIA, enseignant et auteur de plusieurs œuvres littéraires est mort dans la soirée du samedi 10 avril 2021 à Yaoundé. Cela dure dix années déjà qu’il a souffert dans la maladie. « Sa femme l’a beaucoup soutenu pendant toutes ces années et nous prions ensemble afin qu’il ait un grand repos. », a déclaré la petite sœur du défunt, attristée.

Le décès de cet homme de lettres de génie, au parcours riche, auteur de la pièce de théâtre, « 3 prétendants un mari» a été confirmé par la CRTV, le média gouvernemental sur sa page Facebook attestée. « L’auteur de Trois prétendants, un mari, des Chroniques de Mvoutessi, Notre fille ne se mariera pas et autres productions de bonne tenue, l’un des dramaturges camerounais parmi les plus lus de sa génération, a quitté ce monde» peut-on lire sur cette plateforme en ligne.

Guillaume OYONO MBIA est un écrivain camerounais, auteur dramatique et conteur. Il est né le 2 mars 1939 à Mvoutessi II dans l’arrondissement de Zoétélé, région du Sud Cameroun. En 1958, il commence des études secondaires qu’il arrête en 1961. Il devient enseignant dans un collège avant d’entamer des études d’anglais en Grande Bretagne où il obtient un diplôme de traducteur ainsi qu’un Bachelor of Arts degree en 1969.

De retour au Cameroun, il devient Assistant au Département d’anglais de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Yaoundé puis est nommé au Ministère de l’Information et de la Culture de 1972 à 1975. C’est l’un des plus grands dramaturges camerounais.

Pour l’ensemble de son œuvre, il a reçu en 1967 le Prix du concours théâtral africain

En 1969 il est lauréat du concours théâtral interafricain pour son œuvre Notre fille ne se mariera pas

En 1970 il remporte le Prix El Hadji Ahmadou Ahidjo pour son titre Trois prétendants… un mari

En 2014, il obtient le Grand Prix des mécènes et des Grands Prix des associations littéraires.

Guillaume OYONO MBIA est la quatrième  personnalité à rendre l’âme en 2 jours, juste après le professeur Gervais MENDO ZE, ancien directeur général de la CRTV, Martin Aristide OKOUDA, ancien ministre des Travaux publics, et NFON Victor MUKETE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here