CAMEROUN : LES MAUVAISES PRATIQUES DANS LE DOMAINE DES SCIENCES EN PROCÈS À DOUALA

0
55

L’université de Douala accueille depuis mercredi matin la deuxième édition du symposium « ethics and science ».

Des sommités du monde scientifique sont réunies depuis mercredi matin dans les locaux de l’université de Douala. Ils participent à la deuxième édition du symposium « ethics and science ». Ce forum est organisé par le Comité d’Éthique Institutionnel de la Recherche pour la Santé Humaine de l’Université de Douala (CEI-UD) et l’Association des Anciens Boursiers Camerounais du DAAD (Deutscher Akademischer Austauschdienst). Les facultés des sciences et de médecine et des sciences pharmaceutiques de l’université de Douala les appuient. L’événement  est parrainé par le ministre de la santé publique et soutenu par le maire de Douala.

La cérémonie d’ouverture a eu lieu en fin de matinée le 3 Novembre 2021 au campus de Logbessou, à la périphérie de Douala. Les travaux s’achèvent le 5 Novembre. Le programme prévoit des conférences, des discussions et une excursion le dernier jour.  Les thèmes « éthique et santé en contexte Covid-19 », « éthique et sport à la veille de la CAN », « éthique et histoire des peuples » et « éthique et droit public » sont ceux qui seront abordés par les universitaires, chercheurs et étudiants.  

« En cette ère où le bouillonnement scientifique est en forte hausse, et la morale en baisse, ce symposium est une occasion de jauger le niveau de respect de l’éthique dans la recherche et la production scientifiques, dans divers domaines. Le symposium Ethics&Science est organisé aussi pour mettre la communauté scientifique face à ses responsabilités en matière de préservation de la morale, et pour outiller le grand public à la lutte contre les dérives éthiques perpétrées au nom de la science », indiquent les organisateurs.

La cérémonie d’ouverture a été meublée par plusieurs discours parmi lesquels ceux du doyen de la Faculté des sciences de l’université de Douala, le professeur Marie Joseph NTAMAK-NIDA et de la représentante du ministre de la santé publique, le professeur Anne Cécile BISSEK ZOUNG-KANYI. C’est à elle qu’est revenu l’honneur de délivrer la leçon inaugurale de cette deuxième édition du symposium « ethics and science ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here