CAMEROUN – LUTTE CONTRE LE CANCER QUI FAIT DES RAVAGES

0
86

Plus de 11 000 décès du cancer par an au Cameroun ! L’information a été donnée le 19 octobre dernier, lors de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le cancer du sein.

Le cancer est un problème de santé publique au Cameroun. Comme chaque année, le Cameroun se joint au reste du monde pour célébrer la Journée mondiale de lutte contre le Cancer du sein. La célébration de cette année a été marquée par une série d’activités lancée le 19 octobre 2021. Les activités du mois baptisé « Octobre Rose » ont été lancées le jour de la célébration à l’Hôpital Gynéco obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé (HGOPY).

Au cours de cette cérémonie de lancement que présidait le Dr Yves Mathieu ZOA NANGA, inspecteur général des services médicaux et paramédicaux au ministère de la Santé publique, représentant le ministre ; il a été révélé que « le cancer cause plus de 11 000 décès par an au Cameroun », rapporte le quotidien Cameroon Tribune en kiosque ce 21 octobre 2021.

Plusieurs structures engagées dans cette lutte, dont le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), ont pris part à cette cérémonie. Notre confrère précise que l’HGOPY a été choisi comme lieu de lancement des activités parce que la « structure est spécialisée dans le traitement des cancers. Elle assure à la fois les diagnostics et la prise en charge totale des cas », peut-on lire dans les colonnes du journal.

Pour l’année 2020 poursuit le quotidien, « l’hôpital a enregistré environ 500 cas de cancers diagnostiqués et traités. En termes d’incidence annuelle, les cinq principaux cancers retrouvés au Cameroun sont les cancers du sein, du col de l’utérus, de la prostate, du foie et les cancers colorectaux. On parle aussi des cancers pédiatriques qui représentent environ 2% de l’ensemble des cancers notifiés ».

Dans son allocution de circonstance, le représentant du MINSANTE a exhorté les uns et les autres à prendre conscience de cette maladie. Aussi a-t-il appelé les populations exposées à se prémunir avec notamment la vaccination des jeunes filles et le dépistage précoce. Au terme de cette cérémonie, le Fonds des Nations unies pour la population a offert 200 kits des produits sanitaires aux patients internés à HGOPY.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here