CAMEROUN : PRÉSIDENTIELLE 2018 : CABRAL LIBII TOUJOURS ENGAGÉ POUR UNE COALITION DE L’OPPOSITION.

CE CANDIDAT INVESTI PAR LE PARTI UNIVERS POUR LA PRESIDENTIELLE DU 7 OCTOBRE 2018 S’EST DIT PRÊT POUR UNE PLATEFORME DE L’OPPOSITION CONTRE LE PARTI AU POUVOIR. C’ÉTAIT LE DIMANCHE 30 SEPTEMBRE 2018 À BAFOUSSAM.

0
1141
Spread the love

CE CANDIDAT INVESTI PAR LE PARTI UNIVERS POUR LA PRESIDENTIELLE DU 7 OCTOBRE 2018 S’EST DIT PRÊT POUR UNE PLATEFORME DE L’OPPOSITION CONTRE LE PARTI AU POUVOIR. C’ÉTAIT LE DIMANCHE 30 SEPTEMBRE 2018 À BAFOUSSAM.

Le candidat Cabral Libii Li Ngué était à l’Ouest dans le cadre de la conquête de l’électorat des habitants de cette région. Son passage à Bafoussam lui a permis de retrouver les militants et sympathisants de son parti après plusieurs heures d’attentes. Son projet de société a été présenté à la place des fêtes de Bafoussam après 19 heures. Lors des échanges avec la presse, « le candidat des jeunes » à la présidentielle du 07 octobre 2018, n’a pas manqué d’éclairer l’opinion sur certains propos qu’il qualifie de calomnieux. « Je n’écoute pas les calomnies. De moi, on a tout dit et ils continueront de tout dire. On m’a rattaché à des organisations bizarres. On m’a prêté des intentions ou des déclarations contre les musulmans. On a dit que j’étais le pion de ci et de ça. On dit que j’étais le candidat de Facebook et que je ne sortirais jamais de là. J’imagine que vous êtes en train de m’interviewer sur Facebook ! On a dit que ceux qui me suivent n’ont pas de cartes d’électeurs. Je demande à chaque meeting, à ceux qui sont devant moi de sortir leurs cartes d’électeurs et souvent, le dessus de leurs têtes est noir des cartes d’électeurs. N’écoutez plus les choses que les gens racontent », rassure le candidat du parti Univers.

Sur la question de savoir ce que gagne l’Ouest une fois élu troisième président, Cabral Libii Li Ngué, trouve que la capitale régionale est loin du classement qu’elle occupe jusqu’à présent. « La physionomie de Bafoussam n’est pas celle de la troisième ville du Cameroun. Pour une région agricole, laborieuse, si productive, le projet d’urbanisation que nous avons pour Bafoussam, ce sera la capitale étoile du Cameroun. Cette capitale qui reflétera la culture et l’intégration. J’ai été anoblie par un notable de Bafoussam. C’est une marque de confiance et de l’élévation. Je voudrais que Bafoussam ait la physionomie qu’elle mérite. Cette voirie que j’ai vue ne ressemble pas à cette vision. Nous voulons changer le visage de Bafoussam », lance-t-il.

À quelques jours du scrutin, l’objectif de mettre sur pied une coalition de l’opposition capable de combattre le système en place reste d’actualité: « Je le dis depuis un an, j’ai proposé les primaires de l’opposition, personne n’a accepté ; j’ai proposé la coalition des scrutateurs, la coalition pour la surveillance du vote, personne ne m’a suivi. Je continue à proposer que les huit candidats de l’opposition se retrouvent et dégagent un candidat consensuel sur la base de critères consensuels ; je ne cesse de le dire. J’ai adressé une correspondance à chacun des candidats, j’attends toujours », rassure Cabral Libii.

Il reste cependant confiant qu’il va battre le candidat du Rdpc le 07 octobre prochain.

Armel Djiogue

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here