CAMEROUN : PRÉSIDENTIELLE 2018 : LES BAMBOUTOS RASSEMBLENT PLUS DE 83 MILLIONS POUR LA CAMPAGNE DU CANDIDAT PAUL BIYA.

Une cagnotte de 83 millions d’en francs CFA collectée lors du meeting de levée de fonds pour le financement de la campagne électorale de leur candidat à l’élection présidentielle du 07 octobre prochain. Ce meeting qui a regroupé les militants, militantes, sympathisants et amis politiques du rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) des quatre sous-sections à la permanence de la maison du parti de Mbouda le samedi 25 août dernier, a permis ​ à Emmanuel Nganou Djoumessi, chef de la délégation départementale permanente du comité central de ce parti dans les Bamboutos, d’inviter ses camarades à plus de vigilance.

0
856
Spread the love

Une cagnotte de 83 millions d’en francs CFA collectée lors du meeting de levée de fonds pour le financement de la campagne électorale de leur candidat à l’élection présidentielle du 07 octobre prochain. Ce meeting qui a regroupé les militants, militantes, sympathisants et amis politiques du rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) des quatre sous-sections à la permanence de la maison du parti de Mbouda le samedi 25 août dernier, a permis ​ à Emmanuel Nganou Djoumessi, chef de la délégation départementale permanente du comité central de ce parti dans les Bamboutos, d’inviter ses camarades à plus de vigilance.

« C’est une levée de fonds préélectorale. Nous, militants, nous affûtons nos armes. C’est pourquoi, nous sommes réunis pour ne pas être surpris. Nous voulons plébisciter la candidature de Paul Biya. Nous sommes très reconnaissants de ce qu’il fait pour les Bamboutos. Nous invitons nos camarades à plus de vigilance car les Bamboutos est un champ de bataille pour les politiciens de tout bord. À ce jour, il y a un seul qui peut vraiment nous aider. Nous avons beaucoup de défis. Nous avons des projets en cours. Nous devons les terminer. Celui de la construction de la route de désenclavement du bassin agricole de l’Ouest. Le Cameroun traverse également une zone de turbulence avec Boko-Haram dans le Nord, la crise dans les régions anglophones de notre pays. Nous avons besoin de quelqu’un d’expérience qui nous aide à surmonter cet orage. Je suis convaincu qu’actuellement avec son expérience, le président Paul Biya est le seul qui puisse nous aider à surmonter progressivement et surement ces difficultés », précise l’ingénieur Pierre Meli, militant RDPC des Bamboutos.

Les chefs traditionnels, maires, parlementaires, responsables politiques, élites intérieures et extérieures et amis politiques ont chacun mis la main dans la poche pour le financement de la campagne de Paul Biya. À l’occasion, les espèces ont été reçues ainsi que les souscriptions. Dans la salle, les sommes versées et souscrites sont allées de 500 francs à 10 millions de francs. La présence du sénateur Sylvestre Ngouchinghé a attiré toutes les attentions. Lui qui, a soutenu les Bamboutos avec une rondelette somme de 10 millions de francs CFA. « Nous avons réalisé aujourd’hui pour notre contribution, exactement en argent liquide 69.870.500Fcfa et en souscriptions 13.564.500Fcfa. Donc nos efforts ont apporté 83.435.000Fcfa. Nul ne peut sortir 500F, 1000F ou 5000F et travailler à la perte de cet argent. Ce qui nous reste à faire, c’est d’œuvrer pour une large victoire du président Paul Biya. Nous ne devons pas être absents. Il faut permanemment être présent. Il ne suffit pas de contribuer, de déposer la ressource que nous venons de déposer ici, il faut être aux côtés des électeurs. Il faut fidéliser ceux qui sont déjà avec nous. Il faut aller conquérir ceux qui sont encore en train d’hésiter. Dites leurs que nous votons pour notre propre bien. Nous préférons maintenir ce que nous avons dans la poche que de le sortir. Maintenir l’avocat que nous avons dans le sac que de la sortir jeter et aller sortir l’autre ailleurs. Nous devons maintenir nos acquis. D’abord la paix. Nous sommes des hommes et des femmes entreprenants, travailleurs, créatifs, inventifs », invite Emmanuel Nganou Djoumessi.

UN MESSAGE

Dans son propos, Emmanuel Nganou Djoumessi a choisi de répondre à ses opposants politiques dans les Bamboutos. « Restons absolument unis. Le peuple Bamboutos est un peuple entier. Nous sommes disciplinés pour respecter les consignes de notre parti. Il y a 5ans, nous avions envoyé au sénat des sénateurs Sdf. Les gens ont choisi de construire leurs immeubles. Nous allons le faire savoir le moment venu. Nous avions pourtant envoyé au devant des gens qui devaient récolter et nous en distribuer. Nous voulons notre part dans les Bamboutos. Vous qui avez exercé antérieurement des fonctions, dites-nous combien de temps vous avez simplement visité les Bamboutos. Vous devez faire des tours aujourd’hui dans les Bamboutos parce que ces gars émettent des voix sans réfléchir. Nous ne mettons pas le bulletin dans l’urne sans réfléchir. Nous émettons les bulletins dans l’urne pour voter la route, l’adduction d’eau et autres. Nous sommes un peuple réaliste, engagé, responsable, nous sommes un peuple entier qui a de la foi. Nous devons donc rester unis, véritablement soudés. S’il y en a qui ont compris que le débat politique est débat d’idée, arguments contre arguments, nous les tirons chapeau mais ceux-là qui en font un champ d’attaque personnelle, trouveront des gens qui sont comme des vipères qui dorment mais dès que vous les attaquez, ils vous mordent. Nous allons les soigner au soir du 7 octobre prochain avec les résultats que nous aurons donnés au président Paul Biya », a-t-il déclaré.

Ce meeting s’est tenu cinq jours après celui du leader du mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) de Maurice Kamto, candidat à la présidentielle du 7 octobre prochain. Bien qu’il présente un contenu différent, les observateurs avertis trouvent qu’il s’agit d’une rencontre politique stratégique visant à effacer des esprits des populations de ce département le meeting de présentation des cinq chantiers de développement de Maurice Kamto tenu à Mbouda le 19 août dernier.

C’est par une marche de soutien dans les artères de la ville de Mbouda que les militants ont dit leur engagement à battre campagne le moment venu pour plébisciter Paul Biya dans les Bamboutos.

Armel Djiogue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here