Home Actualités CAMEROUN : PRESIDENTIELLE 2018 : MAURICE KAMTO VISE LA LUNE.

CAMEROUN : PRESIDENTIELLE 2018 : MAURICE KAMTO VISE LA LUNE.

0
CAMEROUN : PRESIDENTIELLE 2018 : MAURICE KAMTO VISE LA LUNE.

PENDANT SA TOURNÉE DANS LA RÉGION DE L’OUEST, LE LEADER DU MRC A SOULIGNÉ QU’IL SOUHAITE DIRIGER LE CAMEROUN ET NON L’OPPOSITION CAMEROUNAISE. L’APOTHÉOSE DE LA TOURNÉE  DE KAMTO A EU LIEU A MBOUDA DANS LE DÉPARTEMENT DES BAMBOUTOS LE WEEK-END DERNIER .

Suite au renvoi en juin 2018 pour faute d’entente entre l’autorité administrative locale et les responsables du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), le meeting de KAMTO a finalement eu lieu à la place des fêtes de Mbouda le dimanche 19 aout 2019. Un meeting qui a une fois de plus connu du grabuge suite à la fermeture de la tribune principale de la place des fêtes selon les explications du secrétaire général en charge de l’implantation des cellules du parti Pascal ZAMBOU : « Je suis arrivé ici ce matin, la tribune était fermée, j’ai appelé le maire il n’a pas pris , je voulais appeler NGANOU qui est aussi mon cadet, je ne l’ai pas eu, je suis parti voir le préfet. Il m’a dit : c’est vous les politiciens, tu viens me dire que tu vas casser les clefs et les remplacer après le meeting, si c’est une faute, ça ne me regarde pas parce que la tribune là, il parait que c’est pour le maire. Je lui ai dit monsieur le préfet, nous sommes des Républicains et vous me conseillez d’aller mettre les tantes devant la tribune mais si je laisse cette barrière, mes cadets ne feront jamais de meeting dans Mbouda librement! Mbouda n’appartient à personne, et je suis parti. Juste après notre conversation ils ont envoyé ouvrir leurs clefs et j’ai envoyé des personnes chez le préfet pour lui adresser nos remerciements ».

Après cet incident, le meeting s’est tenu sous l’égide de Maurice KAMTO. Dans son discours à l’assistance (militants, sympathisants et curieux), le leader du MRC a laissé entendre que le choix d’un leader qui portera la coalition des partis de l’opposition n’est plus à l’ordre du jour dans son parti : «Rien ! Mais absolument rien ne nous fera reculer, je me suis mis debout aux côtés du peuple camerounais, j’ai l’habitude de dire qu’en créant le MRC, nous n’avons pas créé un comptoir politique pour négocier. Nous avons créé un parti politique pour aller à la conquête du pouvoir au Cameroun. Nous ne cherchons pas la place de leader de l’opposition parce que ce n’est pas cela notre objectif, notre objectif c’est de prendre avec vous les commandes de ce pays. Nous ne nous sommes pas levés en politique, nous ne nous sommes pas engagés en politique, nous ne nous sommes pas mobilisés pour former un parti avec pour objectif de devenir leader de l’opposition, nous nous sommes engagés en politique au regard de la situation du pays et avec la ferme détermination de conquérir le pouvoir pour travailler ensemble avec le peuple camerounais pour remettre notre pays sur de bons rails. Nous sommes candidat à l’élection présidentielle avec pour bon espoir que, notre peuple nous fera l’honneur de nous porter au pouvoir».

À la question de savoir si Maurice KAMTO a un reproche à faire au Social Democratic Front(SDF), actuel parti leader de l’opposition au Cameroun, il répond : « Non, je ne reproche rien à personne, je prends mes engagements à moi et le peuple camerounais est très mature, il comprend mon message et ne m’a jamais posé la question est ce que justement vous dirigez votre promesse de non trahison contre quelqu’un ? Est-ce que comme vous le dites, est ce que c’est un reproche entre tel ou telle ? NON ! Nous disons simplement parce que une des raisons, une des causes de la démobilisation des Camerounais par rapport à la politique et désengagement pourrais-je dire, c’est qu’ils ont eu des sentiments par le passé que les hommes et les femmes politiques ne tenaient pas leurs paroles, que ce n’était pas des Hommes de parole, d’engagement. Et moi je vais leur dire, je suis un homme de conviction, un homme d’engagement. Je ne me suis pas engagé en politique aujourd’hui. Je promets aux Camerounais que jamais je ne trahirai le sens de mon engagement qui est de me mettre aux côtés du peuple camerounais pour me battre jusqu’à ce que effectivement, le souffle de l’espoir qui s’est levé se pose à Etoudi.»

POURQUOI MBOUDA EST DEVENU LE CARREFOUR DE TOUTES LES POLITIQUES ?

On se souvient que c’est à Mbouda que le Chairman Ni John Fru Ndi a décidé de passer officiellement le fagnon à son successeur, candidat du SDF pour la présidentielle 2018, Joshua OSIH NAMBANGI. C’est également dans le département des Bamboutos, que s’est rendu Cabral LIBII LI NGUE du parti UNIVERS au lendemain de sa volonté de se présenter à l’élection présidentielle et les meetings du RDPC, parti au pouvoir se multiplient sans cesse depuis lors. De l’avis des observateurs de la scène politique camerounaise, il est donc clair que c’est un terrain fertile pour l’opposition car, l’histoire raconte que Mbouda fait partie de l’une des tribus de l’OUEST qui a payé le prix fort de la lutte pour l’indépendance du Cameroun. Une histoire également témoignée par KAMTO au cours de son meeting : «OH Mbouda ! Vous ne savez pas ce que c’est Mbouda les Bamboutos, Mbouda : terre des douleurs, cette terre a saignée et elle a saignée ! Je sais de quoi je parle parce qu’une partie de ma famille a vécue ici ! Grâce à l’hospitalité des Bamboutos, ma tante a vécu à Mbouda. Elle a vécu la période obscure, la période des ténèbres de lutte pour l’indépendance de ce pays. Je sais de quoi je parle, parce que je suis venu ici à Mbouda quand ma tante y vivait encore et je suis allé dans les plantations pour l’aider et j’ai vu quand nous labourions, des ossements, des tas d’ossements c’est-à-dire des charniers. Oui Mbouda je connais ! Je sais que Babadjou avait été rayé de la carte car, il ne restait plus personne. Je connais la souffrance et le prix de sang payé par les Bamboutos. Mais je sais que les vaillantes populations de Bamboutos ne sont pas des destructeurs. Ce sont des populations profondément attachées à la justice. Cette fois vous avez fait un choix sûr parce que jamais je ne vous trahirai, jamais parce qu’ici j’en prends l’engagement ».

Après avoir galvanisé et briefé l’assistance sur ses différents chantiers et la nécessité d’aller voter le 07 octobre prochain 2018, Maurice KAMTO a reçu de ses militants l’onction d’aller marquer selon eux le but de la victoire, à travers un Ballon sur lequel il est écrit MRC 2018 traduisant la symbolique du vote massif qu’ils ont promis à leur ‘’tireur de pénalty’’.

Flore KAMGA KENGNE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here