CAMEROUN : UNE SALLE DE NEONATOLOGIE EQUIPÉE OFFERTE GRACIEUSEMENT À L'HOPITAL DE DISTRICT DE BAMENDJOU PAR EMMANUEL MUKAM, ANCIEN MAIRE DE LA COMMUNE DE BAMENDJOU

0
379
Spread the love

Doté d’un plateau technique faible notamment avec l’absence de couveuse pour bébé, l’hôpital de district de Bamendjou a enregistré plusieurs cas de décès de bébés prématurés à la naissance.

Pour mettre un terme à ces décès ou alors les réduire à leur plus simple expression, la famille OUMBE SOH MUKAM GUTCHOUO DANG sous la houlette d’un de ses fils Emmanuel MUKAM, ancien maire de la commune de Bamendjou, a gracieusement offert à cette institution sanitaire une salle de néonatologie équipée de deux couveuses : Une couveuse simple et une couveuse complète munie d’un appareil de photothérapie.

Le donateur dit réagir à une interpellation du Seigneur car en 2017,il a été frappé par le décès de ses petits-fils, des triplés nés prématurés à l’hôpital de district de Bamendjou. Faute de couveuse, les bébés ont pas de vie à trépas.

[videopress 9rPCkL5R]

Logée dans l’une des salle de l’hôpital de district de Bamendjou, la salle qui abrite désormais la salle de néonatologie a reçu une cure de jouvence. Des travaux de génie civil ont été faits pour que le milieu soit propre et sain.

« C’est vrai je suis un homme politique, je ne suis candidat à rien. Je le fait de tout cœur ». Précise Emmanuel MUKAM.

[videopress 6V0jEDNc]

Un don d’une importance capital qui vient relever le plateau technique de l’hôpital de district de Bamendjou et qui servira les populations de l’arrondissement de Bamendjou et ses environs, ce à la satisfaction du corps médical.

[videopress uiEmsvbJ]

René KAMDOUM, maire de la commune de Bamendjou, par ailleurs président du comité de gestion de l’hôpital de district de Bamendjou exprime sa profonde gratitude à la famille OUMBE SOH MUKAM GUTCHOUO DANG et invite les autres élites de la localité à suivre cet exemple pour un développement de la commune.

[videopress 4KMgzuAO]

 

Emmanuel MUKAM qui a été maire de la commune de Bamendjou pendant 11 années invite les élites à revenir vers le maire pour toute action ou œuvre de développement car dit-il, le maire connait mieux les besoins des populations à travers le plan de développement communal.

Herbert Wiliams KOUAMOU

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here