CAN 2021: LA POULE LOGÉE À L’OUEST PEINE À SE DÉPLACER SUR L’AXE ROUTIER BAFANG-BATIÉ-BAFOUSSAM

0
47

La route nationale No3 Douala-Bafoussam ne donne pas forte impression sur le déroulement de la plus grande compétition sportive en Afrique.


Les routes qui relient la capitale de l’ouest Bafoussam, où se trouve le stade municipal requis pour les matchs de la poule, sont gravement dégradées. Ceci à partir de Bafang jusqu’à Baham…, après la traversée des villages comme Banka-Bandja-Batié.

Des sources introduites affirme que les responsables chargés d’aménager les routes particulièrement à l’ouest n’ont fait qu’à leur tête. Selon les sources, ces responsables aurait proposé plutôt que le transport des joueurs de Bafoussam à Bafang, pour les entraînements devront emprunter l’axe Bagangté – Bangou -Bana -Bafang. Mais, mal leur en a pris lorsque les équipes ont plutôt emprunté l’axe Baham-Batié pour arriver à Bafang.

CAN 2021: l’équipe Zimbabweenne venue s’entrainer à Bafang

Fautes aux responsables chargés de l’aménagement des routes

Le préfet du Haut-Nkam très courroucé aurait même été sur les lieux et aurait saisi les délégués départementaux et régionaux du MINEPAT, sur cet état déplorable de la chaussée en ce moment de la CAN…Semblerait-il que c’est l’un des motifs ajoutés sur les autres, et qui évoque que le Directeur des routes du MINEPAT serait aux arrêts. Mais cependant rien ne souffle sous le rôle qu’a joué l’administration pour que cette bretelle ne puisse pas être réhabilitée.

Le camerounais lambda ne devrait pas être surpris de cette attitude négative des autorités qui nous gouvernent: détournement, corruption, traffic d’influences, enrichissement illicite qui continuent de gangrener notre économie. Ce noyant notre développement sans que rien n’est fait pour arrêter la saignée.

Jusqu’à ce que pour une compétition d’envergure internationale comme celle qu’abrite le Cameroun qu’ils ne puissent pas se rassurer de la bonne image du Cameroun sur certains points essentiels tels que les routes.

La citoyenneté et le patriotisme des gouvernants ne servent plus l’intérêt du peuple.

Le même constat est fait dans les aéroports du Cameroun, où les pompés de jeu d’enfants s’y sont retrouvés pour soi-disant l’embellissement de ces portes d’entrées aéroportuaires camerounais pendant la CAN. L’opinion a très tôt fait de les dénoncer, ce qui a poussé les auteurs d’enlever leurs machins. Certaines sources avancent que c’est 500.000.000 FCFA qui auraient été décaissés pour le projet.. Quelle honte!

Circulation pénible pour le bus de l’équipe Zimbabweenne venue s’entrainer à Bafang

Vivement que les acteurs du football se battent pour qu’au delà de la politique qui nous abrutie, que le sport nous console au moins. Même si nous serons au regret de laisser un mauvais souvenir à nos hôtes, à cause de l’état dégradante des routes dans certains endroits à l’instar de celles de l’Ouest.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here