LUTTE CONTRE LE PALUDISME : LE VACCIN RTS,S AFFICHE LES RÉSULTATS SATISFAISANTS CHEZ LES ENFANTS EN AFRIQUE

0
111

Le vaccin RTS,S montre des signes d’espoir chez les enfants alors que la malaria continue de faire des ravages dans le monde avec plus de 400 000 décès chaque année.

 Le paludisme demeure la cause majeure de mortalité infantile en Afrique. Le continent aura par exemple recensé plus de 229 millions de cas pour la seule année 2019. Désormais, l’espoir est permis.  Malgré le fait que la lutte contre le parasite a été ralentie par la pandémie de Covid-19, le vaccin RTS,S, premier vaccin au monde contre le paludisme et efficace chez les enfants, affiche de bons résultats.

En effet, grâce à un programme pilote démarré il y a deux ans, ce sont environ 650 000 enfants au Malawi, au Ghana et au Kenya qui ont pu bénéficier du vaccin RTS,S. À raison de quatre doses, le vaccin RTS,S affiche un taux de réussite de 39% chez les enfants atteints d’un paludisme simple et de 29% pour ceux atteints d’une forme plus grave de la maladie.

L’Organisation Mondiale de la Santé reconnaît que le vaccin a eu des effets positifs et entraîné une baisse de la mortalité. Une efficacité qui redonne de l’espoir aux experts dans la lutte contre le paludisme.

« Le défi est maintenant de voir comment nous pourrons administrer les quatre doses aux enfants. Au Ghana, nous avons mis en place un registre de vaccinations pour s’assurer que tout enfant ayant reçu une première dose reçoive les trois injections suivantes », a déclaré Fred OSEI-SARPONG, chargé des vaccinations au bureau de l’OMS au Ghana, au micro de RFI.

Selon Yacine DJIBO, fondatrice de l’ONG Speak Up Africa, « au niveau des pays, il est important de continuer à s’assurer que les personnes puissent se protéger en dormant sous des moustiquaires imprégnées, en allant aux postes de santé, dès les premiers signes de fièvre, et vraiment de s’assurer qu’on continue de mettre en œuvre toutes les différentes interventions aussi bien pour la prévention que pour le traitement du paludisme ».

Les experts de santé doivent se réunir en octobre prochain pour décider d’un déploiement plus large du vaccin antipaludique dans le monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here