MASQUES AFRICAINS: SYMBOLIQUE ET COULEURS

0
86

Si dans certains pays les masques sont décoratifs, en Afrique, il n’est nullement un objet de décoration. Il ne va pas servir d’accessoires théâtraux ni d’instruments pour exercer la sorcellerie.

Le masque y est une représentation des ancêtres, de Dieu et de toute autre force surnaturelle, invisibles mais rendus perceptibles et réels par son intermédiaire. « Son objectif n’est donc pas de nuire à la communauté mais plutôt d’être son protecteur. Il protège contre les forces du mal ou contre les maladies et assure la sécurité de la population », explique Roger SAHIDOU, utilisateur de masques. Chaque tribu en Afrique a ses propres masques et d’une manière générale, elle les utilise pour rendre plus propice la force et la puissance des génies et des ancêtres dont ils sont les symboles. 

Il y a 2 sortes de masques : Les masques dits « sacrés » qui ont pour fonctions essentielles d’exprimer la sagesse, de servir d’intermédiaires entre les hommes et les forces invisibles et mystérieuses proches de la divinité qui habitent l’univers. Ils ont surtout leur place lors de certains rites et cérémonies religieuses comme la purification, le sacrifice ou l’initiation. Ils ont le pouvoir de punir les auteurs de troubles dans la société.

Les masques dits « profanes » sont utilisés lors des fêtes (plus petits et plus nombreux). Ils se présentent en masque danseur, chanteur ou guerrier. Il ne faut en aucun cas que l’identité de celui qui porte le masque soit dévoilée à quiconque n’a pas encore reçu d’initiation, aux enfants, encore moins aux femmes.

La sanction est très sévère pour toute infraction à cette règle : la peine de mort ! Au départ, l’homme voulait modifier son visage et il s’est servi du maquillage ou du tatouage. C’est le début de la création du masque. En Afrique, on utilise beaucoup de couleurs pour peindre le visage. Chaque couleur a sa propre signification.

Signification des couleurs de masques selon les africains

Certaines de ces couleurs, issues de pigments naturels, sont également utilisées à même la peau. Les participants aux cérémonies se maquillent alors le visage selon une symbolique proche de celle des masques.

Le blanc, couleur de Dieu et de passage (de la mort à la renaissance). Elle représente la lumière, le divin, la pureté. Fabriquée à partir de kaolin ou de craie. Le noir, couleur de la mort, de la sorcellerie, du mal. Fabriquée à partir du charbon de bois ou du noir de la fumée. Le rouge Couleur ambivalente : représente à la fois le feu, le sang, le soleil mais aussi la réintégration de quelqu’un de marginal. La fécondité, le pouvoir. Le rouge foncé représente le sang impur. Fabriquée traditionnellement à partir de noix de cola mâchée puis recrachée. Aujourd’hui, avec de la peinture. Le jaune, valeur complémentaire du rouge. Représente la fertilité, la paix, la fortune, l’espoir … mais aussi le déclin, l’annonce de la mort. Le bleu représente la froideur mais aussi la pureté, le rêve et le repos terrestre. Le vert, couleur très positive. Elle représente la nourriture, la vitalité et la croissance. L’ocre brun peut aussi avoir une valeur complémentaire à la couleur verte.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here