MINESUP : CONCERTATION ENTRE LE MINISTRE D’ETAT ET LES RESPONSABLES DES UNIVERSITÉS PUBLIQUES ET PRIVÉES : LE CORONAVIRUS S’INVITE À LA TABLE DES DISCUSSIONS.

0
245
Spread the love

La concertation du vendredi 20 Mars 2020 s’est tenue dans la salle 1036 du ministère de l’enseignement supérieur pour la mise en œuvre efficiente et diligente des hautes directives du premier ministre chef du gouvernement au sujet de la stratégie gouvernementale de lutte contre le Covid 19.

Cette rencontre avait pour but la mise en œuvre des directives gouvernementales dans les domaines suivants : pédagogie en présentiel surtout et en non présentiel ; recherche et coopération ; recrutement spécial des enseignants et remplacements numériques ; examens et concours ; calendriers académiques ; évènements sportifs, culturels et civiques ; communications de crise ; mesures préventives contre la pandémie concernée. Cette rencontre s’est faite autour du Ministre  d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur et Chancelier des Ordres Académiques, le Professeur Jacques FAME NDONGO et les vice-Chancellors et les recteurs des 8 Universités d’Etat, les responsables de l’Université Panafricaine, de l’Université Virtuelle d’Afrique, de l’Université Inter-Etat Congo-Cameroun, de l’African Institute for Mathematics and Sciences,  des quatre  établissements d’enseignements supérieurs à statut particulier (INJS , SUP’PTIC , ENSTP et LINAFI), ainsi que les représentants des associations des promoteurs des instituts privés d’enseignements supérieurs.

Au terme des échanges très riches et denses avec les différents participants à cette réunion de crise, le ministre  d’état, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et le Chancelier des Ordres Académiques, le Pr Jacques FAME NDONGO prescrit une série de mesures aux différents chefs et responsables des institutions publiques et privées, nationales et internationales d’enseignement supérieur à savoir : l’intensification de la sensibilisation auprès de la communauté universitaire à travers les médias classiques et cybernétiques,  les moyens d’affichages et la communication directe pour ce qui concerne la communication.

Pour les mesures sanitaires préventives, il préconise l’arrêt de toutes les activités ouvertes au public avec la stricte application  des mesures de protection du personnel et des usagers (gestes élémentaires de protection contre le Covid 19 édités par l’OMS et le ministère de la santé publique), la rotation du personnel en vue d’assurer un service minimum dans les universités publiques et privées, et la réhabilitation des centres médicaux universitaires.

En ce qui concerne les activités para-universitaires (sportives, culturelles et civiques), le report systématique de toutes les compétitions prévues en 2020 pour l’année prochaine 2021. Le calendrier des examens et concours 2020 sera réaménagé de même que le calendrier académique 2019/2020. Afin d’éviter une année blanche, les activités de recherche vont se limiter au strict respect des instructions gouvernementales liées au regroupement de personnes. En outre, les soutenances des thèses et mémoires considérées comme prioritaires se feront par vidéoconférences devant un jury constitué le cas échéant par le chef de l’établissement concerné. Pour les formations par alternance, les activités doivent se poursuivre dans les structures d’accueil au strict respect des mesures gouvernementales et selon les modalités prescrites par l’établissement concerné. Enfin sur le plan pédagogique, la mobilisation des outils technologiques de l’information et de la communication doit permettre de poursuivre les activités de formation en ligne grâce aux outils numériques accessibles aux étudiants notamment les plates formes institutionnelles d’enseignement en ligne et les média sociaux.

C’est sur cette note de satisfaction et d’espoir  que la rencontre s’est achevée dans l’après-midi sous un ciel couvert de fines gouttes de pluie venues apporter la bénédiction des ancêtres pour cette journée de travail qui ouvre une nouvelle ère dans l’enseignement supérieur au Cameroun.

Clément NOUMSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here