OUEST/BANDJA : GABRIEL MBOMGNIN EST ÉLU POUR LA 3e FOIS

0
45

Le maire et ses 02 adjoints, Aristide YEPMO et Landry TCHOUAKE ont officiellement pris les commandes de la commune de Bandja située dans le Haut-Nkam, au début de ce mois. C’était au cours d’une cérémonie riche en sons et couleurs, présidée par le préfet de ce département.

Luc NDONGO a instruit le nouvel exécutif de prendre en main les commandes et le développement de la commune de Bandja. Par la même occasion, l’autorité de tutelle a réagi à propos de l’absentéisme notoire du maire de la commune de Bandja, et lui a formulé des recommandations.

« L’on nous a dit que le grand maire n’est pas fréquent à Bandja. Que ses adjoints sont même plus fréquents que lui. Le jour où ils vont vous déposer pour prendre votre place, ne vous plaignez pas ». A relevé le préfet du département du Haut-Nkam, qui recommande que  « Bandja doit prendre son envol économique de par sa situation stratégique au carrefour entre les trois grandes villes  Yaoundé, Douala et Bafoussam, en plein axe lourd. Il est grand temps que vous preniez cette commune en main. Ce n’est pas une fonction à temps partiel. Maintenant que vous revenez à la tête de la commune de Bandja pour un 3e mandat, il faut la prendre en main. »

Luc Ndongo a demandé aussi de superviser les nombreux projets que l’État a envoyés à Bandja, de renforcer la situation financière de la commune par la création des activités génératrices de revenus, de recouvrer les taxes et améliorer le taux de fiscalité et de prendre en main les commandes et le développement de la commune de Bandja.

Le préfet Luc Ndongo compte sur le maire assisté de ses adjoints et du conseil municipal de reprendre en main la commune de Bandja. « Que les projets que l’Etat a envoyés à la commune de Bandja soient exécutés. De par sa situation stratégique, vous devez créer des activités génératrices de revenus. Vous devez être aux côtés de l’autorité administrative, des populations, des chefs traditionnels, du préfet et suivre les activités pour remonter cet arrondissement de Bandja » a-t-il martelé.

On note que dans le classement des communes dans l’exécution du budget de l’Etat en 2020, Bandja est parmi les 03 dernières communes de l’Ouest et ses 02 voisines sont Bafang et Banwa, qui sont tous dans le Haut-Nkam. Luc Ndongo a engagé également les conseillers municipaux à être les yeux et les oreilles de leurs villages respectifs au sein du conseil municipal, en proposant des projets et doléances des populations au niveau de la commune.

Bien plus, le préfet a demandé que les forces vives, l’élite, la diaspora reviennent renforcer le développement de cette commune car l’Etat veut des communes, le moteur de développement local.

Le reprofilage des routes, la promotion de l’électrification rurale, la construction des adductions d’eau potable devront aussi préoccuper le nouvel exécutif à qui l’autorité de tutelle a rassuré de son entière disponibilité de l’accompagner dans ses missions.

En rappel le nouvel exécutif communal de Bandja est conduit pour la 3e fois par Gabriel MBOMGNIN, puisqu’il a déjà eu à diriger cette municipalité entre 2002 et 2013. Pour ce mandat de 2020-2025, il sera assisté par Aristide YEPMO et Landry TCHOUAKE, tous élus du Rdpc-le rassemblement démocratique du peuple camerounais à l’occasion des élections municipales et législatives du 09 février dernier.

CAMER PRESS AGENCY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here