Home Actualités Préservation de la couche d’ozone : Les responsables de l’ozone et les représentants des services douaniers de 12 pays d’Afrique francophone en conclave à Yaoundé.

Préservation de la couche d’ozone : Les responsables de l’ozone et les représentants des services douaniers de 12 pays d’Afrique francophone en conclave à Yaoundé.

0
Préservation de la couche d’ozone : Les responsables de l’ozone et les représentants des services douaniers de 12 pays d’Afrique francophone en conclave à Yaoundé.

C’est à la faveur d’un atelier pilote de jumelage associé à un dialogue parallèle qu’organise à leur intention, le ministère de l’environnement, de la protection de la nature et du développement durable avec l’appui du programme des Nations-Unies pour l’environnement.

Cet atelier qui se tient les 23 et 24 octobre à Yaoundé, a pour objectifs d’échanger les informations, de discuter et convenir des mesures nécessaires pour renforcer l’application du système de licence sur le commerce des Sao- les substances qui appauvrissent la couche d’ozone d’une part, et d’autre part empêcher le transit non autorisé de ces substances.  Cette rencontre vise donc à améliorer la mise en œuvre des systèmes de licences et quotas avec une approche globale allant de l’attribution de quotas jusqu’au moment où les substances qui appauvrissent la couche d’ozone sont placées sur le marché intérieur et au-delà.

Il faut relever que plusieurs instruments juridiques internationaux ont été adoptés dans le cadre de la protection de la couche d’ozone par l’élimination progressive des substances qui l’appauvrissent. L’on peut citer par exemple, la convention de Vienne et son protocole de Montréal adoptés respectivement le 22 mars 1985 et le 16 septembre 1987 et dont le Cameroun est signataire depuis 1984.

En rappel l’ozone est la partie de l’atmosphère située entre 20 et 50 kilomètres d’altitude au-dessus de la terre dont la zone est appelée stratosphère et où la concentration de l’ozone est de l’ordre de 10 ppm-les parties par millions. L’ozone de la stratosphère absorbe la plupart des rayons ultraviolets dommageables sur le plan biologique, et joue un rôle déterminant dans la structure de la température de l’atmosphère terrestre.

Elle peut être détruite par certaines substances utilisées au quotidien dans les domaines de la climatisation, de la réfrigération, la fabrication de mousses, l’utilisation du bromure de méthyle dans le contrôle des pesticides et des halons dans les extincteurs.

Demetrio WOUASSOM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here