Cameroun : l’Axe Dschang-Santchou-Melong, interdit aux véhicules poids lourds

0
184
26-08-2020
Spread the love

Les conducteurs des gros porteurs en partance de l’Ouest pour le Littoral, sont désormais appelés à plus de prudence. Consigne particulière adressée à ceux qui empreintes l’axe carrefour Bamougoum-Dschang-Santchou-Melong. Mieux encore, cette catégorie de véhicule est instruite de ne plus rouler sur ce tronçon, fortement enclavé. Dans un communiqué de presse signé le vendredi 21 août dernier, le gouverneur de la Région de l’Ouest a acté cette interdiction. C’est en raison des fortes pluies qui ont causé l’affaissement partiel de la chaussée sur cette route au niveau de l’arrondissement de Santchou, dans le département de la Menoua.


Augustine Awa Fonka, recommande aux usagers et aux transporteurs à destination de la Région du Littoral « d’éviter l’axe carrefour Bamougoum-Dschang-Santchou-Melong ». L’autorité administrative les invite par ailleurs à « emprunter uniquement l’axe carrefour Bamougoum-Bafoussam-Batié-Bafang-Melong » afin de se mettre à l’abri du danger.

Dans un communiqué, il recommandait « aux transporteurs routiers de prendre en compte l’état des routes ainsi que les épais brouillards constants aux encablures de Bangangté, de Bandjoun, du col Batié et des collines de Dschang, pour prévenir les accidents sur la voie publique ». Aux riverains de la rivière Elienti, principalement à ceux installés au niveau du secteur Echock, dans l’arrondissement de Santchou, le gouverneur de la Région de l’Ouest les invite à « prendre toutes les mesures pour se mettre à l’abri des flancs d’eaux, pour parer à la déferlante des précipitations en provenance du département du Lebialem afin d’éviter une autre catastrophe naturelle dans cette zone »

Ces dernières années, dans la Région de l’Ouest, la saison des pluies s’accompagne de nombreuses morts, consécutives aux éboulements, noyades et autres glissements de terrain, dans les zones de Santchou dans la MenouaFoumban dans le NounKékem dans le Haut-Nkam et autres, avec des dégâts importants matériels. L’éboulement de terrain survenu le 29 octobre 2019 dans la localité de Gouache dans l’arrondissement de Bafoussam 3e dans le département de la Mifi, est encore d’actualité avec 43 morts et près de 200 déguerpis. Le 10 juillet 2020, Augustine Awa Fonka, avait révélé que sur la base des « prévisions météorologiques contenues dans le onzième bulletin saisonnier de l’Observatoire national des changements climatiques, des pluies abondantes sont annoncées dans la région de l’Ouest comme un peu partout sur l’ensemble du territoire national au cours des deux prochains mois avec les conséquences prévisibles ».

Dans cet autre communiqué de presse, le patron de la Région de l’Ouest, invitait les autorités administratives, traditionnelles, politiques et religieuses à prendre des « mesures adéquates pour éviter toute conséquence désastreuse » qui pourrait survenir. Les populations sont depuis lors, invitées à « faire preuve de beaucoup de prudence en évitant les zones à risque telles que les marécages, les flancs de collines ou de montagnes, et toutes autres zones où la texture du sol est dominée par le sable ou l’argile ».

Armel Djiogue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here