USA / Racisme : une nouvelle bavure policière à Kenosha réveille les tensions

0
140
Spread the love

Une autre tentative d’interpellation d’un afro-amercicain a viré au cauchemar le dimanche 23 Août 2020. Jacob Blake, un père de famille, a reçu de nombreux tirs à bout portant par des policiers de la ville de Kenosha, dans le Wisconsin, aux Etats-Unis. Un nouveau drame qui a ravivé les braises encore fumantes du mouvement historique de protestation contre le racisme, né de la mort de George Floyd le 25 Mai 2020.


La vidéo de la scène choquante s’est répandue sur la toile telle une traînée de poudre. Elle montre clairement les circonstances dans lesquelles la victime, Jacob Blake, un jeune noir âgé de 29 ans a été grièvement blessé par des policiers blancs. On y aperçoit le jeune homme désarmé, marcher vers l’avant d’un véhicule garé dans la rue alors que trois agents crient et pointent leurs armes sur lui. L’homme ouvre la porte coté conducteur et se penche à l’intérieur de la voiture. L’un des policiers le saisit par son débardeur et tire plusieurs balles dans son dos, à bout portant. Bien que les raisons de sa mise en cause demeurent encore floues, certains témoins relatent que l’infortuné au moment de son interpellation essayait de séparer une bagarre découlant d’une dispute entre deux femmes dans une maison voisine, et pour laquelle la police avait été appelée.

Grièvement blessé, Jacob Blake a été évacué en hélicoptère et opéré d’urgence dans un service de soins intensifs de la ville de Milwaukee. Si son état reste critique mais stable, l’avocat de la famille, Ben Crump, estime qu’il “faudra un miracle” pour que Jacob Blake marche de nouveau. “Le diagnostic médical à ce jour, c’est qu’il est paralysé”, a t-il renchérit. Son père quant à lui a affirmé que son fils restait pour le moment hémiplégique.

La diffusion de la vidéo sur les réseaux sociaux et dans les médias américains a provoqué trois nuits de manifestations. Ces dernières ont selon un communiqué de la police fait deux morts lors des affrontements, entre manifestants et policiers.

On assiste au retour du mouvement “Black lives matter” qui a secoué les Etats-Unis il y a trois mois jour pour jour, après la mort de George Floyd dans des circonstances identiques.

Plusieurs personnalités se sont exprimées sur cette énième affaire de violence policière. Le candidat démocrate à l’élection présidentielle, Joe Biden, a exigé une “enquête immédiate, poussée et transparente et que les policiers répondent de leurs actes”. Le pays se réveille encore une fois plongé dans la douleur et l’indignation qu’un homme noir américain ait à nouveau été victime d’un abus policier”, a regretté Biden sur son compte twitter. La ville a été mise sous couvre-feu.

Oscarine NANA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here