CAMEROUN : CAMTEL : La stratégie 2020 lancée.

0
946
Spread the love

Elle a été présentée le vendredi 14 février 2020 au club Camtel à Yaoundé par la directrice générale, à l’occasion de la cérémonie d’échange des vœux de nouvel an.

Dans son discours de circonstance, Judith Yah Sunday épouse Achidi a tenu à faire des précisions sur l’orientation nouvelle de la structure. “Mon équipe et moi-même sommes engagés et motivés pour faire de CAMTEL, le leader national de la transformation numérique à l’horizon 2025, et cela passera par une clientèle entièrement satisfaite. Plus que par le passé, nous nous engageons à remettre le Client au centre de nos préoccupations et à implémenter une conduite du changement au sein de notre entreprise, avec pour objectif principal de donner pleine et entière satisfaction. » rassure la directrice générale. Selon elle, « c’est une façon de contribuer à la promotion de la compétitivité de l’économie camerounaise et à son arrimage aux standards internationaux. »
Le projet Backbone à fibre optique d’un linéaire de plus de 12 000 km étendus sur tout le territoire camerounais, son Datacenter basé à ZAMENGOE, et ses cinq câbles sous-marins (SAT3, WACS, ACE, NCSCS et SAIL), permettront à CAMTEL de se positionner comme référence et acteur robuste et fiable des TIC dans la sous-région Afrique centrale. Son infrastructure robuste et fiable servira de support à la mise en œuvre du projet e-Gouvernement avec l’émergence de nombreux services innovants (e-health, e-learning, e-banking, e-agriculture, etc.) L’ambition de la DG de CAMTEL est de proposer une approche globale intégrant toutes les parties de l’équation “communiquer vite et bien” dans un système unique. Des solutions de télécommunications unifiées, visant leur cible… en plein cœur.

Pour mener à bien cet immense chantier, CAMTEL en sa qualité d’opérateur historique et de bras séculier de l’Etat du Cameroun dans la mise en œuvre et le déploiement de l’infrastructure de transport, devra assurer les missions opérationnelles de Plan Numérique Cameroun 2020, élaboré par le Ministère des Postes et Télécommunications. En droite ligne des objectifs fixés par le Gouvernement de la République à travers le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE), CAMTEL s’engage à favoriser l’intégration des progrès du numérique dans le fonctionnement de nos services publics et de notre économie d’une part, et d’autre part à accroître de manière significative l’usage des moyens de communication électroniques dans notre pays. Recouvrer au moins 95% des dettes et faire un chiffre d’affaire de 115,2 milliards, reste la boussole de l’entreprise CAMTEL pour l’année 2020. Pour se faire, quatre axes prioritaires sont à entreprendre sur les finances, recouvrer les créances à hauteur de 95%, un vrai challenge avec l’introduction du budget programme. Pour la clientèle, satisfaire au moins 80% de ceux-ci sans qui l’entreprise ne survivra pas avec la méthode 20/80 sans oublier le cahier de charge de l’agence de régulation des télécommunications (ART). Le service de qualité doit être de rigueur, ensuite accroitre la motivation du personnel qui passe par le 13ième mois demandé par le représentant du personnel dans son propos, veiller à l’assiduité et la présence au travail, enfin l’amélioration du rendement. Et en interne, il faudra digitaliser le processus et conserver la certification ISO 9001/2015, « si chèrement acquise ».

 

Rappelons qu’après sa prise de fonction le 14 décembre 2018, la directrice générale, Judith Yah Sunday épouse Achidi avait entrepris un audit à la CAMTEL qui peine sous le poids d’une dette de près de 576,6milliards sans oublier les efforts consentis par tous avec l’augmentation des recettes à l’ordre de 21% en 2019 par rapport à 2018. 
Plusieurs projets majeurs ont été déjà mis en œuvre et doivent donner plus de lisibilité à la vision de cette institution. Nous pouvons citer entre autres le South Atlantic Inter Link (SAIL) qui est un câble sous-marin de dernière génération reliant le Cameroun (Kribi) au Brésil (Fortaleza) sur environ 6 000 Km. Sa capacité est de 32 Tbps dont 1,4 Tbps à la mise en service soit plus de 400 millions de communications téléphoniques simultanées ou 10 millions de connexions internet très haut-débit. Il offre des interconnexions avec le réseau mondial de câbles sous-marins. ; le Nigeria-Cameroon Submarine Cable System (NCSCS) relie la ville de Kribi à celle de Lagos au Nigéria sur plus de 1000 km par l’océan atlantique. Il a été mis en service en 2015 pour une capacité de 40 Gbps. Le NCSS assure la continuité avec le câble sous-marin international main one à partir de Lagos. Le South Africa Transit (SAT3) est la première liaison intercontinentale par fibre optique au Cameroun qui relie Douala à celle de Sessimbra au Portugal par l’océan atlantique depuis 2002. Il passe par l’océan atlantique. Sa capacité actuelle est de 60 Gbps. Il a été mis en service depuis.

CAMTEL construit actuellement un Datacenter de type tiers 3 ultramoderne. Situé à Zamengoé, il disposera d’une infrastructure composée d’un réseau d’ordinateurs et d’un grand espace de stockage. Il permettra d’organiser, de traiter, de stocker de grandes quantités de données et les transmettre avec une haute disponibilité et un gain énergétique très efficace et le Back one National Back one à fibre optique de 12 000 Km couvrant les 10 régions du pays, avec des points de raccordement avec tous les pays frontaliers. Migration progressive vers les technologies DWDM ; Nuage IP/MPLS multiservices offrant une connectivité IP dans les 10 régions ; Maillage progressif du réseau sur l’étendue du territoire national ; Points d’interconnexion avec tous les pays frontaliers (Gabon, Guinée Equatoriale, Nigéria, RCA, Tchad).

Clément NOUMSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here