CAMEROUN : CENADI : La relance des activités en débat.

0
277
Spread the love

Le centre d’intérêt des travaux de la deuxième session du conseil de direction de cette institution, tenus vendredi dernier à Yaoundé, était axé sur la relance des activités du centre national de développement informatique (CENADI). C’était sous la présidence du ministre des finances, Louis Paul Motaze, par ailleurs président dudit conseil.

La relance des activités du Centre National de Développement de l’Informatique (CENADI) est une nécessité et une préoccupation constante du conseil de direction. Elle permettra d’assurer un fonctionnement optimal des services qui donneront lieu à des résultats satisfaisants. En outre, le Cenadi va se repositionner comme technostructure de l’informatique à compétence nationale qui évolue dans un contexte de transformation numérique et d’accélération de la décentralisation au Cameroun.
Le Centre National de Développement de l’Informatique est tenu de jouer pleinement son rôle de conseil du gouvernement en matière d’informatique et de téléinformatique. Au cours des assises, Chantal Marguerite Abia a fait l’état des lieux de sa structure en insistant sur un ensemble de préoccupations. Il faut de toute urgence améliorer les infrastructures et la qualité de la ressource humaine, rajeunir les effectifs, mettre sur pied un programme de formation spécifique et intégrer le CENADI dans le budget programme.
Le conseil de direction a émis des réserves sur la création de nouveaux centres informatiques du fait d’un vide juridique car les textes actuels du Centre National de Développement de l’Informatique ne le prévoient pas. Les membres du conseil ont demandé à la direction « d’accompagner le processus de délocalisation du Centre Informatique de Douala. » Il a donné son quitus à la direction pour l’élaboration d’une liste de besoins budgétaires lui permettant de fonctionner efficacement.

Des avis favorables concernant la nomination de nouveaux responsables sur proposition de la direction ont été enregistrés. Des langues ont jugé nécessaire de prendre en main la plateforme technique. Le président du conseil de direction, Louis Paul Motaze a abordé avec emphase le train de mesures engagées en vue de la modernisation et la sécurisation de la plateforme technique du CENADI. Le point d’orgue est l’acquisition d’une nouvelle infrastructure (Z14). Ce nouveau matériel va booster certainement les résultats jusqu’ici encourageants car la solde des agents de l’Etat peut être calculée actuellement en 24H contrairement à 72H comme par le passé. Egalement, la connectivité des administrations sans lenteur sur le serveur est possible. Le Ministre des Finances a indiqué la mise sur pied d’une équipe d’experts CFAO/IBM.

En marge des travaux de cette session du conseil de direction, les responsables récemment nommés au Minfi ont été officiellement installés dans leurs nouvelles fonctions, par le ministre Louis Paul Motaze. Il leur a demandé de « garder le cap déjà engagé pour la relances des activités du Cenadi »

Amandine Ngogang

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here