CAMEROUN : contribution d’Hysacam dans la lutte contre le Covid-19

0
208
Spread the love

L’entreprise Hysacam modifie les conditions de travail pour lutter contre la pandémie du Coronavirus. Une visite du parcours des déchets a été organisée le mercredi 27 Mai dernier à l’attention des historiens des temps présents afin de mieux édifier le grand public sur les attitudes responsables à adopter.

Dans un environnement devenu plus en plus hostile, les employés sont appelés à plus de vigilance dans l’exercice au quotidien de leurs métiers. La pandémie du Coronavirus est venue modifier de manière substantielle la routine de ces travailleurs. Au lieu des déchets ménagers, de plus en plus les bacs à ordures reçoivent les déchets liés au Covid-19, avec des possibilités d’infection élevées. De plus en plus la collecte porte à porte ne se fait plus au profit des bacs à ordure au vue du nombre de tours que font les camions pour la décharge principale de Nkol-foulou (une banlieue de la capitale Yaoundé) tous les jours. Dès leur arrivée au centre de traitement des déchets (CTD), les camions passent par le pont bascule pour évaluer le tonnage avant la décharge. Après les camions subissent la désinfection générale des bacs et du camion avant le retour pour la ville.

Dans le but de multiplier les chances de protéger des employés, les camions qui balaient les rues désinfectent simultanément. Les bacs en plastique et les containers reçoivent la visite des agents chargés de désinfection. Un comité de lutte contre le covid-19 piloté par Garba Ahmadou a été mis sur pied.

Des mesures telles que le protocole de mobilité dans l’entreprise, la prise en charge des cas suspects, la tenue des réunions périodiques, ont été prises dans le cadre de la prévention contre le coronavirus.

Réactions

 Frédéric Nyobe, Responsable d’exploitation Hysacam

« Nous lavons systématiquement les containers au niveau des Centres Traitement des Déchets après décharge et nous les désinfectons, et à  la fin de chaque quart de service les lieux sont également désinfectés. Une équipe descend pour désinfecter les bacs plastiques avant le passage des camions pour la collecte porte à porte. Si un cas est enregistré chez nous, ça sera une grosse perte car la mise en quarantaine touchera toute l’équipe et ceux qui ont les contacts avec le suspect. Nous demandons au centre hospitalier de ramener uniquement les déchets ménagers dans nos bacs pour limiter la propagation du virus ».

Olivier Pascal Kaptue, responsable qualité Hysacam

« Dans la mesure où les déchets constituent une source de contamination au virus, Hysacam est un acteur majeur.  Pour limiter la propagation, nous avons pris un certain nombre de disposition pour limiter la progression du Covid-19. Nous avons réorganisé les opérations de collecte en augmentant le nombre de rotation des camions pour réduire le temps des déchets dans les ménages. Nous avons procédé à un renforcement pour éviter les ordures à même le sol, pour avoir un environnement sain. Nos équipes respectent les mesures de distanciation et nous conseillons aux personnes de mettre les ordures devant leur domicile au moment du passage du camion en restant à 1 mètre en attendant le passage de nos équipages. Afin de rompre la chaîne, tout bac qui entre au CTD est désinfecté avant de repartir pour la ville. Ainsi, le processus continue ».

Clément NOUMSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here