CAMEROUN : Le septentrion en vitrine au « Sahel business week », base de sa relance économique.

0
364
Spread the love

Les activités de la première édition se déroulent du 24 août au 1er septembre 2019 dans les 3 capitales régionales du grand Nord. Les contours de l’événement ont été présentés le week-end dernier à Yaoundé, au cours d’une conférence de presse animée par le promoteur, Daniel Kalbassou.

« Sahel business week » est un road show qui s’étend sur 8 jours dans les différentes cités capitales de la partie septentrionale du Cameroun. Maroua abrite la 1ère halte du 24 au 27 août, puis Ngaoundéré prend le relai du 28 au 29 août et enfin l’événement se referme à Garoua, du 31 août au 1er septembre 2019.

Les trois régions du Grand Nord auront ainsi l’occasion d’exposer leurs charmes à près de 100.000 visiteurs qui sont attendus à cet événement inédit et initié par la micro-finance dénommée Crédit du Sahel. L’objectif est de présenter les potentialités et les opportunités d’affaires dans le Grand Nord afin de participer à sa relance économique.

Expositions, rencontres B to B, conférences-débats, causeries itinérantes et spectacles géants vont meubler le menu de l’événement qui permettra de communiquer sur les réalités du grand Nord, ses énormes potentialités, et les nombreux challenges qui s’ouvrent en particulier aux investisseurs en quête de nouvelles niches de marchés et de partenaires de choix. En vue de susciter des vocations auprès des jeunes, universitaires et bien d’autres, ce sera également un moment de partage d’expériences et de success stories des élites du septentrion…

Pour Aissa Doumara, marraine de l’événement, « le Sahel business week va mettre en lumière les braves femmes et hommes du Septentrion qui œuvrent pour le développement de notre pays. »

Daniel Kalbassou, directeur général du crédit du Sahel et par ailleurs promoteur de l’événement, pour sa part, promet de faire venir au Sahel business week, les élites du septentrion qui ont réussi à l’effet de partager leurs expériences, afin de susciter des vocations auprès des jeunes universitaires et scolaires.

Alain Blaise Batongue, secrétaire exécutif du Gicam présente « le Sahel business week comme étant une manière originale de développer les affaires en dehors des sites de confort que sont Douala et Yaoundé ».

Le rendez-vous de Maroua, Garoua et Ngaoundéré devrait être mis à profit pour guérir les maux qui minent le développement de la partie septentrionale du Cameroun, confrontée aux problèmes de pauvreté et autres fléaux…

Demetrio Wouassom

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here