CAMEROUN : LUTTE CONTRE LE COVID-19 : LA RIPOSTE DU MINESEC

0
117
Spread the love

Suite à la publication des mesures gouvernementales de lutte contre la pandémie, parmi lesquelles la reprise des cours à la date du 1er juin 2020, le Ministre des enseignements secondaires a tenu une concertation avec les Délégués régionaux, ce lundi 27 mars 2020.

Parmi les sept dispositions principales adoptées par la tutelle des enseignements secondaires, figure l’organisation des classes en effectifs maximum de 24 élèves par classe. Cette mesure pose, cela va sans dire, des problèmes organisationnels.

Comment réussir cette équation, quand on sait que les effectifs atteignent parfois 130 élèves? Où trouver les enseignants pour couvrir ces salles, sachant que, selon les résolutions adoptées ce 27 avril, il faut  »pourvoir chaque classe en enseignants »?

L’autre exigence qui en découle est le réaménagement des emplois de temps. Si une classe a 130 élèves, elle doit donner lieu à environ 6 salles de classes. Comment résoudre l’équation nombre d’enseignants/ heures de cours à dispenser/ couverture des programmes à assurer?

Autre difficulté, et pas des moindres, la (re)mobilisation des enseignants, dont certains se livrent à des activités champêtres, parfois loin du lieu de travail, en attendant la reprise le 1er juin, dans les délais si brefs fixés par le MINESEC.
Les supports numériques des listes des élèves et salles de classe telles que repartis, ainsi que des emplois de temps attendues dans les délégations départementales des enseignements secondaires, ‘‘au plus tard le mercredi 29 avril 2020 à 12h ».

Déjà, certains établissements, parmi lesquels le Lycée classique et moderne de Bafia, ont pris le taureau par les cornes, dès la publication des mesures arrêtées par le MINESEC. Reste à présent à voir quels résultats produiront les laboratoires, sous la conduite des chefs d’établissements.
Just wait and see !

Mary MASSONGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here