CAMEROUN : MINEPAT : Les nouveaux défis à relever en 2020.

0
230
Spread the love

La feuille de route du ministère de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire (MINEPAT)  a été rendue publique, le jeudi 23 janvier 2020 à Yaoundé, par le ministre Alamine Ousmane Mey. C’était à l’issue des travaux de la conférence annuelle des responsables des services centraux et déconcentrés, couplée à la présentation des souhaits de bonne année.

Durant l’année 2020, l’attention sera focalisée au MINEPAT, sur la vulgarisation et la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement à l’horizon 2030, validée par le gouvernement en fin d’année dernière. Après son approbation officielle, elle constituera le cadre de référence de l’action économique et sociale du gouvernement. Dans cette perspective, le ministère de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire entend déployer des mesures visant à renforcer l’impact de l’investissement public sur la croissance économique ; renforcer le tissu industriel permettant de promouvoir le « made in Cameroon » ; promouvoir l’utilisation des intrants locaux par les entreprises du secteur de l’agroalimentaire et la mise en place des champions nationaux et faire un suivi opérationnel soutenu des réformes engagées pour l’amélioration du climat des affaires. Ce département ministériel mettra également un accent sur la promotion des partenariats public-privé comme outil de référence pour le financement des projets ; l’opérationnalisation des instruments de financement innovants identifiés et promotion de leur exploitation ; la recherche des mécanismes de financement orientés vers le secteur privé et le suivi des mesures du programme de réformes économiques et structurelles engagées avec l’appui des partenaires techniques et financiers.
Pour l’atteinte de ces objectifs, le Minepat Alamine Ousmane Mey invite ses collaborateurs au respect strict des principes cardinaux d’éthique et de déontologie de l’administration « qui se veut performante, efficace et efficiente ». Franche collaboration, respect de la hiérarchie, discipline, assiduité au travail et désintéressement doivent davantage s’inviter dans leurs actions.
Il convient de rappeler que la stratégie nationale de développement se positionne en faveur d’une croissance qualitative forte et inclusive. A cet effet, elle ambitionne de mettre en place les conditions favorables à l’accumulation de la richesse nationale et veiller à obtenir les modifications structurelles indispensables pour l’industrialisation de notre pays ; améliorer les conditions de vie des populations et leur accès aux services sociaux de base en assurant une réduction significative de la pauvreté et du sous-emploi. En plus, cette stratégie compte renforcer les mesures d’adaptation et d’atténuation des effets des changements climatiques et la gestion environnementale pour garantir une croissance économique et un développement social durable et inclusif et améliorer la gouvernance pour renforcer la performance de l’action publique en vue de l’atteinte des objectifs de développement.

Les travaux de la conférence annuelle des responsables des services centraux et déconcentrés, placés sous le thème « Cameroun, les clés de la construction de l’émergence et du développement dans l’inclusion sociale », quant à eux ont permis de questionner l’action du Minepat et surtout de proposer des mesures et actions fortes à mener pour accélérer la marche de notre pays vers l’émergence en 2035. Les participants ont abordé la question de compétitivité et de la productivité comme leviers d’accélération de la marche vers l’émergence ; la contribution de l’économie locale à l’émergence nationale ; l’émergence et le développement inclusif, durable ; et l’enjeu de la consolidation budgétaire et du financement de l’émergence. Les travaux riches, denses et à forte valeur ajoutée ont bénéficié en outre de la contribution des partenaires techniques et financiers ainsi que du secteur privé.

La cérémonie d’échange des vœux de nouvel an, avec la traditionnelle poignée de mains entre le ministre Alamine Ousmane Mey, le ministre délégué Paul Tasong, et les responsables des services centraux et déconcentrés et les partenaires, a constitué un moment de communion intense.

Demetrio WOUASSOM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here