Cameroun/Religion : congé technique forcé pour un pasteur et ses fidèles

0
263

Fini les prédications et les miracles à l’église du Christianisme Céleste, au quartier Nkolmitag dans le 2e arrondissement de Douala. Les portes de cette maison de Dieu on a été mise sous scellés, faute d’une autorisation de bâtir une église. Une intervention des forces de l’ordre. Son Pasteur a été interpellé et emmené. Les agents de la communauté urbaine de Douala se sont chargés de fermer ce lieu de culte, sur instruction du Sous-préfet.


L’image est consternante. Un cadenas mis sur les portillons d’une bâtisse très loin de renvoyer l’image d’un temple de Dieu. Un lieu de culte construit clandestinement en matériaux provisoires. Un abri pour plusieurs Camerounais qui ont fui leur domicile. Suite à des révélations dites divines d’attaques spirituelles dans leur voisinage et famille respectifs. L’aspect défraîchi et insalubre de cette église a davantage milité en faveur de la fermeture de ce lieu douteux et réputé pour des pratiques peu orthodoxes. Bien loin de la prière et de la lecture assidue du plein évangile. 

Les inconditionnels de ce Christianisme Céleste continue à voir en ce logis, « une maison de visionnaires qualifiés ». Le disciple Boniface tente de comprendre : « Ça fait deux jours qu’on a fermé l’église et le pasteur a été embarqué. Jusqu’aujourd’hui, nous n’avons pas eu de suite favorable. L’homme de Dieu n’a peut-être pas remis les papiers qui lui permettent d’ouvrir une église. Et on se dit que c’est pour ça qu’on a mis le cadenas sur les portes. »

Les fidèles ont été renvoyés chez eux. Idem pour les malades venus chercher la guérison. Certains chrétiens souffrants ont continué à squatter ce coin religieux dans l’espoir de voir libérer leur « messi« . L’adepte Charles Fotso reste convaincu de la puissance de son ministre de Dieu, actuellement en cellule :  » je suis à l’église pour me faire soigner. Dès que je guéris, je rentre à la maison, continuer mon travail. Ma mère m’a rejoint. Car elle est gravement malade et jusqu’ici, elle ne trouvait pas la guérison ailleurs. On a la foi qu’elle ira mieux dès le retour du Prophète. » 

Les autres patients ont été conduits dans des centres de santé pour de meilleurs soins. Des pièces d’argent et des préservatifs usés ont été retrouvés dans ce foyer considéré comme saint.

Lydienne Ndedi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here