Cameroun : une étudiante retrouvée morte à Dschang

0
91
07-09-2020
Spread the love

La nommée Vanessa ne pourra plus s’inscrire en cycle Master à la rentrée académique prochaine. Le corps sans vie de cette étudiante a été découvert dans sa cité universitaire à Dschang le dimanche 06 septembre 2020 dans un état de putréfaction. Ce sont les odeurs nauséabondes qui ont alerté ses voisins. Ces derniers ont à leur tour, fait appel à l’équipe d’hygiène de la commune de Dschang.


Arrivés sur les lieux, les membres de cette équipe vont défoncer la porte de l’infortunée avant de découvrir l’irréparable. Cette étudiante décède ainsi quelques jours seulement après avoir présenter son rapport de soutenance, en vue de l’obtention d’une licence professionnelle en sciences économiques et de gestion. Les premiers éléments recueillis sur la dépouille de la défunte par les équipes médicales légistes, indiquent que cette dernière serait morte depuis le vendredi 04 août 2020. Les causes de son décès restent encore un mystère. Seul le rapport d’enquête initié par les autorités compétentes pourra déterminer les causes réelles de cet autre décès suspect.

La ville de Dschang enregistre de manière régulière des cas similaires. La découverte de cette étudiante dans sa chambre morte, intervient au moment où les populations de cette localité ont encore en mémoire le cas de Donald Fongang. Un étudiant inscrit en troisième année de doctorat en linguistique appliquée, au département d’études africaines de la faculté des lettres et des sciences humaines de l’Université de Dschang. Il avait été découvert mort dans sa chambre le dimanche 12 juillet 2020. Ses voisins de la mini-cité sis au quartier Tsinkop au lieu-dit derrière travaux publics, étaient inquiets ne l’ayant pas aperçu en matinée après un moment de détente la veille. Ils avaient décidé de voir un peu plus clair en défonçant d’abord la fenêtre de leur compagnon. A l’aide d’un bâton, ils avaient essayé de sortir leur voisin d’un profond sommeil dans lequel il était plongé en vain. En dernier ressort, ils décident de s’attaquer à sa porte. C’est une fois dans la chambre de Donald Fongang, qu’ils avaient découvert la triste réalité. Dans la ville, la recrudescence des cas de morts suspects, inquiète désormais les populations.

Armel Djiogue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here