Développement local : le REPADDEL, la nouvelle force du parlement

0
301

Le REPADDEL (réseau des parlementaires pour la décentralisation et le développement local) est né. C’est suivant un arrêté du président de l’Assemblée nationale, signé le 18 août 2020.  Le Repaddel a pour mission de promouvoir la contribution effective du parlement et du parlementaire à la mise en œuvre, à l’approfondissement et à l’accélération du processus de décentralisation au Cameroun. Pour Cavaye Yéguié Dibril, il s’agit de renforcer la contribution du parlementaire à la promotion du développement local, de la démocratie locale et de la gouvernance locale. Cela inclut sa fonction de contrôle de l’action gouvernementale en œuvrant pour l’institutionnalisation de l’évaluation des politiques publiques de décentralisation et de développement local.


Il est aussi question de la production des résultats d’évaluation solides pour en faire usage dans le travail parlementaire. L’objectif est d’appuyer la prise de décisions et l’élaboration des politiques publiques de décentralisation et de développement local, fondées sur des données probantes.

Le réseau des parlementaires pour la décentralisation et le développement local est administré par une assemblée générale composée de l’ensemble des députés et sénateurs membres de la plateforme des parlementaires associés au programme d’accompagnement et d’appui à la décentralisation en République du Cameroun.

L’Assemblée Générale est l’organe délibérant du REPADDEL chargé de définir sa politique générale et ses grandes orientations. Ses réunions sont dirigées par un Bureau de l’Assemblée Générale.

Ce Bureau Exécutif National est l’organe administratif du REPADDEL chargé de la mise en œuvre des décisions de l’Assemblée Générale du Réseau et des activités, projets et programmes du REPADDEL. À cet effet, le Bureau Exécutif est doté d’un Secrétariat Exécutif qui est une structure technique chargée d’assurer la direction technique, administrative et financière, ainsi que la permanence et la continuité du service du REPADDEL y compris dans les périodes d’intersessions, d’inter mandatures et de transitions.

Le fonctionnement, la coordination et le suivi des activités du REPADDEL sont assurés par un collège des trois (03) personnalités ci-après :

1) L’Honorable NANGA MEFANT Berthe Epse OWONO, Présidente élue de l’Assemblée Générale du REPADDEL, Secrétaire au Bureau de l’Assemblée nationale du Cameroun ;

2) Le Sénateur ETAME MASSOMA David Siegfried, Président élu du Bureau Exécutif National du REPADDEL, Membre du Sénat Camerounais ;

3) Le Maire Honoraire MBA MBO Hyacinthe, Secrétaire Exécutif du REPADDEL, Cadre au Ministère de la Décentralisation et du Développement Local, Coordonnateur National du Programme d’Accompagnement et d’Appui à la Décentralisation en République du Cameroun en abrégé PAAD-Cameroun.

Le Président de l’Assemblée Générale, le Président du Bureau Exécutif et le Secrétaire Exécutif du REPADDEL peuvent, chacun en ce qui le concerne, faire appel en cas de besoin, à titre consultatif, à toute personne physique ou morale, en raison de ses compétences.

Cette autre action forte du parlement camerounais vient s’ajouter à d’autres initiatives mises en place par ces institutions en faveur de l’accélération du processus de décentralisation au Cameroun. En l’occurrence, l’adoption récente par les députés et sénateurs, du projet de loi portant code général des collectivités territoriales décentralisées, suivie par sa promulgation par le chef de l’Etat.

François Urbain Leuga Moumi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here