CAMEROUN: VERS UNE REFORME DU CODE ÉLECTORAL ?

0
237

Le Directeur général des Elections, Erik ESSOUSSE, demande aux délégués régionaux d’ELECAM, de faire des propositions d’amendements de la loi portant code électoral.

 Dans une lettre circulaire, le Directeur général des élections d’ELECAM, invite les délégués régionaux de cette structure à « mener une réflexion et de soumettre sous huitaine, vos propositions d’amendements de la loi portant Code électoral au Cameroun.» La direction générale d’ELECAM sollicite ainsi la contribution de ses démembrements territoriaux qui échangent régulièrement avec les représentants des partis politiques de l’opposition et du pouvoir. Afin de ratisser large et d’enrichir ses propositions d’amendements de la loi portant Code électoral,

Le gouvernement n’a pas encore communiqué officiellement sur un éventuel projet de la révision de la loi portant code électoral. Mais, le ton semble être donné au sein de l’organe chargé d’organiser les élections au Cameroun, par cette lettre circulaire, qui date du 19 février 2021.

Depuis plusieurs années, les partis politiques camerounais, revendiquent ardemment la modification du code électoral. Code qu’ils disent taillé à la mesure du parti au pouvoir. C’est d’ailleurs la raison avancé par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, MRC de Maurice KAMTO, pour justifier sa non participation aux ressentes élections législatives et municipales tenues au Cameroun. Ce parti, a décidé de ne plus jamais prendre part aux élections si des réformes profondes et consensuelles ne sont pas apportées au code électoral actuel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here