DOUALA / TRAFIC D’OSSEMENTS HUMAINS: QUATRE ADOLESCENTS AUX ARRÊTS

0
75
Spread the love

Quatre présumés trafiquants d’ossements humains ont été présentés au public mercredi 07 octobre 2020. Ils auraient exhumé les restes d’un corps mis en terre depuis 3 ans. En partance du Noun pour le Littoral notamment à Douala pour écouler leur butin. Ces derniers tomberont malheureusement entre les mailles de la gendarmerie.


La cellule de recherche de deuxième gendarmerie du littoral a présenté à la presse quatre jeunes adolescents impliqués dans une affaire de trafics d’organes. Mouliom FOUDIKOU, PEMPEME YOUSSOUF, ABDOU FATAOU et ABDEL NZUWE passeront les prochaines semaines derrière les barreaux. Ils auraient déterré les ossements du défunt MEZAM ensevelit il y a trois ans dans la localité de Koptamo. Les hors-la-loi ont procédé à la vente de leur trouvaille sur Internet, moyennant la somme de 15 millions F cfa.

C’est sur les réseaux sociaux qu’ils ont été repérés. Les éléments de la police se sont mis à leur trousse. Ils leur ont tendu un traquenard. Les présumés malfrats sont tombés dans le piège.

« C’est une recherche judiciaire de lutte contre le Grand banditisme. Les éléments de la division régionale de gendarmerie ont reçu au cours de leur formation pour mission de démanteler le grand banditisme. Ils ont reçu une information se rapportant aux trafics d’ossements humains. L’exploitation de cette nouvelle a abouti à l’arrestation de 4 jeunes hommes sur 7 impliqués. Les infortunés ont reconnu les faits portés contre eux », rapporte claude NJIKI, chef de service à la cellule judiciaire de lutte contre le grand banditisme.

Cette autre arrestation fait suite à la franche collaboration de la population à lutter contre le grand banditisme et la grande criminalité, au côté de la gendarmerie nationale qui ne ménage aucun effort.

 NDEDI LYDIENNE

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here