Fête de la nativité 2019 : Mgr Jean Mbarga invite les camerounais à la tolérance et réitère le message de paix et de cohésion sociale.

0
434
Spread the love

L’archevêque métropolitain de Yaoundé s’exprimait ainsi le 25 décembre 2019, jour de naissance du Christ. C’était en la Cathédrale Notre Dame des Victoires de Yaoundé au cours de la messe de la nativité qui a connu la présence d’un parterre de personnalités et de nombreux fidèles.[ihc-hide-content ihc_mb_type= »show » ihc_mb_who= »1″ ihc_mb_template= »3″ ]

Dans son homélie, Mgr Jean Mbarga s’inspirant d’un chant angélique, a rappelé les 3 objectifs de la mission du fils de Dieu pour mieux s’incarner. Tout d’abord il a indiqué la venue de Jésus dans le monde pour découvrir Dieu ou mieux le connaitre et mieux croire en lui. « Par sa vie et son enseignement, Jésus s’est efforcé de parfaire cette foi en Dieu dont il présente comme amour, miséricorde et père » a-t-il expliqué. Ce message de noël  porté par les anges a lancé un fait nouveau : l’appel à la paix sur la terre pour l’avènement d’une humanité qui devait accepter la fin des combats, le silence des armes, la fin de la colonisation et l’occupation d’Israël. L’archevêque métropolitain de Yaoundé a rappelé en outre que les hommes devaient s’entendre, se réconcilier et s’aimer dans la différence de leurs passions, cultures et même religion.

« A l’heure où le Cameroun consolide son identité, raffermit sa constitution et ses institutions, précise son projet de nation et assume son destin original dans le conseil des nations, ce message des anges, messager de Dieu vient avec une opportunité providentielle nous éclairer, nous guider vers la volonté originelle de Dieu pour le salut de l’humanité » a indiqué l’archevêque métropolitain de Yaoundé qui a relevé en plus que « Dieu veut effectivement un peuple qui l’adore au Cameroun ». Le message délivré par l’homme de Dieu, se penche sur notre engagement pour une paix durable et interpelle la conscience de la paix de tous les camerounais, au sortir des épisodes de violence, de perturbations et même des guerres imposées. Un chapitre des événements douloureux récemment vécus dans notre pays.

« Soyons cette humanité lumière qui accepte de former un peuple de citoyens qui en eux-mêmes et par eux-mêmes constituent une communauté et s’engagent selon le cœur de Dieu pour réaliser les objectifs et les projets de notre commune adhésion.» a exhorté Mgr Jean Mbarga qui n’a pas manqué de rajouter que « Nous sommes appelés à coopérer au renouvellement de notre pays, à la reconstitution du respect des valeurs morales et citoyennes, soutenir l’unité des familles maintenant en recherche de stabilité. Engageons-nous dans la responsabilisation des citoyens, la lutte contre la pauvreté et le désordre urbain. Il faut fonder tous ces engagements sur la prière et l’espérance, la critique positive de l’optimisme. »

Demetrio WOUASSOM

[/ihc-hide-content]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here