Horizon 2035: Le Cameroun a son plan directeur routier.

0
212
Spread the love

Le document stratégique a été validé à la faveur d’un séminaire que le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a présidé, le 17 décembre dernier, à Yaoundé.

Ce document de référence, élaboré avec l’appui de la Bad – la Banque africaine de Développement et les contributions de plusieurs experts sur la base de l’évaluation du Pdr – le Plan directeur routier élaboré en 2016, fixe les grandes lignes des interventions de l’Etat dans le secteur des infrastructures routières au Cameroun.

En effet, un accent est particulièrement mis sur la connectivité par la route à travers le bitumage des routes nationales, l’assurance de l’accroissement du réseau autoroutier, ainsi que l’accroissement de l’aménagement des routes communales, en se basant sur les projections de financements. La prise en compte de l’apport des collectivités territoriales décentralisées n’est pas en reste. Il s’agira, notamment de mettre en accent sur les interventions, qui impactent le réseau communal. Plusieurs scénarios sont ainsi prévus par le Pdr 2020-2035, avec un programme d’investissement prioritaire. Pour le ministère des Travaux publics, a indiqué Emmanuel Nganou Djoumessi lors de l’atelier de validation du document qu’il a présidé, l’ambition est de constituer un pool d’acteurs issus aussi bien des différents maîtres d’ouvrages que des partenaires au développement, pour la mise en œuvre optimale dudit Pdr 2020-2035.

Il faut relever que le programme d’interventions prioritaires total de la période 2020-2035, comptables avec les ressources financières mobilisables sur la même période, permettrait des interventions sur des autoroutes, des routes nationales ou des routes régionales répartissant comme suit : total : 5.373,1 milliards FCFA et 9.240 kilomètres. De manière spécifique, le programme prévoit la réalisation des interventions sur les routes nationales à hauteur de 3.649,2 milliards FCFA correspondant à un linéaire de 6.380 kilomètres. Il prévoit également la réalisation des interventions sur les routes régionales à hauteur de 1.224,8 milliards FCFA, pour un linéaire de 2.779 kilomètres. Quant à la création de nouvelles autoroutes, le programme prévoit 468,9 milliards FCFA correspondant à un linéaire de 80,9 kilomètres, ainsi que des interventions des autoroutes existantes à hauteur de 30,1 milliards FCFA.

Le programme d’intervention permet également la réalisation de projets de routes de contournement des grandes agglomérations du pays, en continuité avec les linéaires autoroutiers à hauteur de 1.148,6 milliards FCFA correspondant à un linéaire de 198,0 kilomètres. La réalisation des interventions sur les routes communales à hauteur de 727,0 milliards FCFA correspond à son tour à un linéaire de 161.550 kilomètres, avec un coût moyen de 4,5 millions FCFA/Km. En d’autres termes, des interventions peuvent être programmés sur le réseau de routes communales d’une longueur totale de 100.000 kilomètres, à raison de 1,6 intervention en moyenne par route.

Source: Sans Détour

[/ihc-hide-content]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here