Spread the love

La diva du Makossa camerounais NGUEA La route qui a tiré sa révérence le dimanche 14 juin 2020 à son domicile à Kotto, dans la ville de Douala a été enterré   le samedi 11 juillet à Mangoule par Tondé son village natal.


Des cris et pleurs, l’on entendait de part et d’autre. Mama NGUEA laisse ses proches et fans dans une tristesse infernale pour ceux qui ont pris part à cet événement.  La diva du makossa camerounais ne chantera plus ! Une perte que ces derniers qui l’on accompagné durant sa trentaine d’années qu’à durer sa carrière refusent de l’accepter malgré tout. De la morgue de l’hôpital général de Douala la résidence de son frère Ferdinand Din Din, alias Papillon, si au quartier Makepe, le corps de Mama NGUEA a été accueilli par des chants au rythme des fanfares et des hommages traditionnels. Le cortège était constitué des populations venues de part et d’autre, des collègues artistiques, ami(es) ainsi que de ses fans.  Ensemble, ils reprirent quelques titres phares de la reine du makossa camerounais en sa mémoire et adressèrent des prières pour le repos paisible de l’artiste.

STAR POUR LA VIE 

Désormais l’on parlera de cette icône du makossa au passé tout en se contentant des moments forts passés à ces cotés via ses multiples titres qui ont fait en jaillir la foule. Cest à l’exemple de : « Soleil de décembre », « Désillusion », « Unité », « Zouk banen » et bien d’autres.  Originaire de Yingui dans le Nkam, NGUEA reposera en paix dans son village natal à Mangoule par Tondé, situé à 27 km de la ville de Douala.

Une icône féminine du makossa Camerounais qui s’en va tout en laissant ces œuvres gravées dans les mémoires de ces fans. Va et repose en paix Mama NGUEA, que la terre de nos aïeux te soit légère.

Agnès DAITIKAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here