Liban : le port de Beyrouth n’a pas fini de brûler

0
103
Spread the love

Un gigantesque incendie s’est déclenché ce jeudi matin 10 septembre 2020, au port de Beyrouth.  L’incident intervient cinq semaines après la double explosion du 4 août 2020 qui a coûté la vie à 192 personnes, fait plus de 6500 blessés et détruit des quartiers entiers de la capitale libanaise.


Les habitants de la capitale libanaise ne se sont pas encore remis de l’incendie du 4 août dernier qu’ils doivent une fois de plus affronter les dégâts  d’une autre catastrophe enflammée. Le sinistre de ce jeudi 10 septembre 2020 s’est déclaré près de l’endroit d’où sont parties les explosions du mois d’août. Le feu a pris dans la zone franche du port, où étaient stockés des pneus et des huiles alimentaires d’une compagnie importatrice. Une précision du directeur par intérim du port, Bassem al-Kaissi, à la chaîne LBCI. L’incendie « a commencé avec les bidons d’huile avant de se propager aux pneus », a-t-il ajouté, sans être en mesure d’en préciser l’origine. « C’est soit à cause de la chaleur, soit c’est une erreur. Il est encore trop tôt pour le savoir », a affirmé Kaissi.

La vue des flammes et de la massive colonne de fumée noire s’élevant au-dessus de Beyrouth a provoqué une panique générale dans la ville. Plusieurs internautes ont publié sur les réseaux sociaux des images des flammes et de l’impressionnant panache de fumée qui s’en est dégagé, visible depuis plusieurs quartiers de la capitale.

Les équipes de la défense civile et des hélicoptères de l’armée libanaise œuvraient à éteindre l’incendie, selon l’Agence France Presse. Les forces de sécurité ont bloqué l’accès aux routes près du port. La Croix-Rouge libanaise a fait état d’une personne blessée par suffocation. Un bilan général des dégâts est encore attendu.

Oscarine NANA

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here