Home Actualités POLITIQUE : LE PRÉFET DES HAUTS-PLATEAUX SERAIT- IL EN CAMPAGNE CONTRE LES PARTIS DE L’OPPOSITION ?

POLITIQUE : LE PRÉFET DES HAUTS-PLATEAUX SERAIT- IL EN CAMPAGNE CONTRE LES PARTIS DE L’OPPOSITION ?

0
POLITIQUE : LE PRÉFET DES HAUTS-PLATEAUX SERAIT- IL EN CAMPAGNE CONTRE LES PARTIS DE L’OPPOSITION ?

CERTAINS PASSAGES DU DISCOURS TENU PAR FELIX BILONOUGOU AU COURS DE SA TOURNÉE DE PRISE DE CONTACT DANS SA CIRCONSCRIPTION ADMINISTRATIVE LAISSE CROIRE QUE L’AUTORITÉ ADMINISTRATIVE SERAIT EN CAMPAGNE POUR LE RDPC (PARTI AU POUVOIR).

Installé officiellement le 14 Juillet  2017, le Préfet du département des Hauts-Plateaux a entamé sa tournée de prise de contact ce mercredi 09 mai 2018. Pendant les 3 premières étapes de Bahouan, Bamendjou et Baméka, le discours de l’hôte aura prêté à confusion.

EXTRAIT À POLÉMIQUE

« Il y’a des partis politiques qui n’ont pas de démembrements dans l’ensemble du territoire. Avec toutes ces élections ils vont orienter les populations dans le mauvais sens. Soyez conscients de cela. Ces partis politiques n’ont pas de démembrements dans l’ensemble du pays; pour dire que ces partis ne peuvent même pas gagner les élections. Ils n’auront même pas 5 % de suffrages. Et si vous vous trompez ici localement, allez voter parce que ce sont nos frères des Hauts-Plateaux. Ils vont nous mettre plutôt dans le noir. Parce qu’on va nous considérer tous ici comme des opposants. Vous connaissez le mot “opposant”.

Je voudrai donc attirer votre attention sur cette situation et que, avec les prochaines échéances qui seront annoncées bientôt, il faudrait que les élites … se joignent à leurs chefs qui est d’office un auxiliaire de l’administration, pour travailler à réunir les uns et les autres pour que nous ayons un bon résultat et je vous rassure, ce résultat sera exploité …je suis l’un des préfets qui travaillent et donc le résultat peut être suivi ou alors est suivi quand c’est bien fait… je souhaite donc que les élites soient soudées. On a cette chance que les batailles politiques, on ne les ressent pas beaucoup ici. Même s’il y’en a c’est à un degré très amoindri parce que dans d’autres départements, les uns et les autres surtout à la fin des échéances électorales ne se saluent même plus. Ils font comme si c’était la guerre. La politique on le dit souvent c’est un jeu. Aujourd’hui on peut être adversaire parce qu’on cherche à acquérir le même poste et demain, on coalise pour atteindre le même objectif. Je souhaite donc que cette situation soit prépondérante chez les élites. J’ai dit que je vous donnais pour vous réveiller l’esprit, les noms des leaders politiques de notre département même si on ne les voit pas beaucoup, il faut déjà quand même les connaitre. Ce sont vos fils. Nous avons le MRC de Maurice KAMTO (il est de Baham), la Dynamique de Albert DZONGANG (il est de Bahouan), le NPC /BUSH de MOUAFO Justin (il est de Bahouan) malheureusement il est décédé, l’UPA de KAMGANG Hubert (il est de Batié) et enfin le parti politique MERCI de FEZEU Isaac (il est de Bandenkop) dans l’arrondissement de Bangou. Ça fait 5 leaders politiques. Je crois que à vous-même s’il faut qu’on vous demande de choisir vous serez vous même embarrassés. Mais en ce qui me concerne, je voudrais vous dire la vérité. En politique quand on se trompe on paye toujours cette erreur. Nous sommes sur la bonne voie. J’ai trouvé le département des Hauts-Plateaux sur la bonne voie. Sur la bonne voie c’est quoi ? C’est que : toutes les communes ont à leurs tête le RDPC qui est le parti au pouvoir. Tous les députés sont du RDPC, le sénateur avant c’était un sénateur du SDF, il est désormais du RDPC. J’ai trouvé donc que le département des Hauts-Plateaux est un département acquis au régime en place. Et moi en tant que représentant du Chef de l’État, je ne peux ne pas vous dire qu’on garde cette même ligne. Ne vous trompez pas ! les élections sénatoriales venaient de se terminer, je voudrais en profiter pour dire merci à tous les conseillers municipaux qui n’ont pas changé de ligne politique. Que cette même ligne soit continue. Si on envoie un bon message au Chef de l’État, ça va lui permettre de nous regarder davantage et je vous assure que je suis l’un des préfets qui connait appuyer le message des populations quand les populations sont derrière le Chef de l’État, je dis bien derrière le Chef de l’État. Je le dis par expérience parce que j’ai été dans un département aussi difficile : le Nkam; un département où vous ne pouvez pas vous épanouir parce que les gens vous cherchent sur tous les plans. Même en sorcellerie. Un département où on ne peut même pas voir les autres s’épanouir et je vous dis ce n’est pas de la démagogie. Je sais que les populations de l’Ouest en occurrence mes frères bamiléké font dans les affaires, le commerce. Mais je vous jure, dans le Nkam il n’ya pas un bamiléké installé. Nous sommes à 100 KM de douala où tout entre mais il n’y a aucun bamiléké qui fait les affaires à Yabassi. Ce n’est qu’une preuve que c’est un département pénible et difficile.»

On se rappelle qu’en 2011 alors que le MRC de Maurice KAMTO n’était pas encore né, les populations de Bahouan dans l’arrondissement de Bamendjou avait massivement voté pour La Dynamique de leur fils Albert NZONGANG. Félix BILONOUGOU met-il les populations en garde contre la ruée vers KAMTO lorsqu’on sait d’après certains sondages auprès des observateurs avertis de la scène politique que l’originaire de Baham dans le département des Hauts-Plateaux monterait en sondage pour ce qui est de la prochaine élection présidentielle ?

Flore KAMGA KENGNE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here