SPORT : DOUALA EN CHANTIER A QUELQUES JOURS DU CHAN

0
92

Difficile de se frayer un chemin au niveau du pont Bonabassem et Makèpè Rhône-Poulenc à certaines heures de la mi-journée et en soirée. Les derniers travaux sur ces routes en vue de la préparation de la sixième édition du Chan, prévu du 16 janvier au 07 février 2021, sont à la traîne.

Véritable calvaire pour les usagers d’emprunter un moyen de locomotion dans la ville de Douala, plus précisément au niveau du Rhône-Poulenc Makèpè et au lieu-dit pont Bonabassem. Ces routes sont criblées de trous et de crevasses. Depuis quelques mois, les   Ces coins de la ville sont en chantier en vue du Championnat d’Afrique des Nations 2021 qui débute dans quelques jours. « Le matériel est là mais peu d’ouvriers pour agir avec promptitude », affirme Laurent NGONO, ingénieur. A mi-journée et en soirée, on observe des embouteillages. Pas moyen de circuler en taxi, mototaxi ou à pieds. « Je cherche à emprunter un taxi sans succès cela fait déjà une heure. Je dois faire quelques mètres jusqu’à l’endroit le moins embouteillé » affirme un usager. Plusieurs commerçants installés sur au bord de la route Makèpè Rhône-Poulenc se plaignent de leur revenu qui est insignifiant à cause de la poussière sur le site. « Mes brochettes ne passent plus car personne ne peut se tenir devant un commerçant vendant près de la poussière. Et je n’ai plus autres sites ou je peux me positionner. J’ai vraiment hâte que ces travaux s’achèvent », se plaint un vendeur de brochette. « Certes nous vendons des arachides protégés dans de bouteilles mais nous ne pouvons rester dans la poussière pour le vendre, car  il en va de notre santé. Plus de clients parce que eux aussi fuient la poussière », ajoute Mayimouna.

Selon les ingénieurs, ces routes ont déjà été goudronnées plusieurs fois mais parce qu’elles ont été construites dans la zone marécageuse, elles n’ont pas résistées.

Selon les informations du 13 heures suivies au Poste national, quatre délégations sportives venues pour le Chan sont déjà présentes dans la ville de Douala telles que la Zambie, l’Ouganda, la Libye et celle des arbitres. Les matériels sanitaires et sont arrivés à l’aéroport de Douala le 11 janvier 2021 (masques, thermostats, gels hydro alcooliques, etc.). La distanciation sera respectée. Une salle de prise de paramètres sera mise en place à l’aéroport pour tester les étrangers venus d’ailleurs pour la compétition. Les billets sont déjà disponibles à la délégation des sports. Un bon nombre de travaux est déjà fait pour attendre le Championnat d’Afrique des Nations et d’autres sont en cours. Il ne reste que des pavées à placer sur les différentes routes marécageuses, espérant que tout soit fin prêt avant le 16 janvier 2021, début de l’événement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here