UNIVERSITÉ DE DSCHANG : UNE FONDATION POUR LA CRÉATION DES FINANCEMENTS ALTERNATIFS.

0
1351
Spread the love

LA RECHERCHE DES FINANCEMENTS ALTERNATIFS PRÉOCCUPE LES RESPONSABLES DE CETTE INSTITUTION UNIVERSITAIRE.
LA MISE EN PLACE DE LA « Fondation Université de Dschang » (Fonduds) SE JUSTIFIE PAR L’INSUFFISANCE DES RESSOURCES FINANCIÈRES.

« L’Université de Dschang (Uds) a mis en place un fonds de développement. Elle est une institution pratiquement autonome qui met des fontds permettant à l’Université d’augmenter ses ressources propres. L’Université d’État ne peut pas seule financer l’enseignement. C’est ainsi que cette structure a été créée pour venir en aide à cette institution. L’une des réalisations de cette structure est la pose de la première pierre de l’école doctorale de l’Uds avec le responsable de ces fonds. Je crois que les administrateurs du conseil d’administration ont été très satisfaits de toutes ses réalisations », confie Prof. Beban Sammy Chumbow, président du conseil d’administration (Pca) de l’Uds.

« Nous avons pensé que les financements classiques des universités ont d’importantes difficultés: les difficultés d’existence et des difficultés de délibérations quand elles existent. Nous avons imaginé, comme beaucoup d’autres au Cameroun  et dans le monde, les financements alternatifs pour venir au secours des financements classiques, subventions, droits universitaires et autres. Il nous a paru évident de nous rapprocher de ce qu’on peut appeler ‘’l’économie de la philanthropie’’ pour voir dans quelle mesure nous pouvons lever des fonds auprès des bonnes volontés publiques et privées pour nous accompagner, pourvu qu’on leurs montre la pertinence de notre action. La qualité de la gouvernance qui sera appliquée, est une gouvernance extrêmement rude où l’Université est quasi exclue pour que ceux qui mettent leur argent dans cette affaire aient bien la volonté d’arriver au résultat. Cette Fondation appartient à tous ceux veulent nous accompagner, les personnes morales, publiques et privées. Pourvu qu’elles soient en phase avec notre projet », justifie Roger Tsafack Nanfosso, recteur de l’Uds.

ÉCOLE DOCTORALE

La première levée de fonds de la Fonduds a permis de lancer les travaux de construction de l’école doctorale de cette institution universitaire le 29 juin dernier. « Aujourd’hui, nous allons poser la première pierre de construction de l’école doctorale de l’Uds sur financement à 100% de cette fondation. Cette fondation a pu lever sur le papier presque 180 millions de francs. Nous avons mobilisé dans notre compte bancaire presque 90 millions. C’est avec cette première partie que nous sommes en train de financer cette école doctorale pour donner le gage du sérieux de l’institution dans laquelle nous sommes. Nous voulons ainsi expliquer à ceux qui nous ont fait confiance, ce que nous sommes en train de faire avec leur argent. Ils pourront contrôler et s’assurer que la gouvernance est stricte et nous donner la possibilité de poursuivre la levée des financements additionnels pour atteindre les 180 millions annoncés », dixit le recteur de l’Uds.

« Nous nous engageons tout simplement à accompagner l’État dans ses missions régaliennes. Seulement parce que le budget de l’État ne suffit pour subvenir à l’ensemble des besoins des universités publiques. Nous accompagnons l’État sur cette démarche-là. Nous avons plusieurs réalisations en vue. Nous projetons accompagner la faculté de médecine, les cités universitaires et autres. Les études vont se faire de manière progressive », s’engage Jacob Sindze, Pca Fonduds.

Dans un délai de quatre mois, les étudiants chercheurs peuvent intégrer les locaux de cette école doctorale selon les engagements du Pca de la Fonduds.

Armel Djiogue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here