Ville de Bafoussam : les principaux défis du nouveau Maire

0
45
28-08-2020
Spread the love

Le tout premier maire de la ville de Bafoussam et ses deux adjoints sont appelés à mettre en place une plateforme d’échange permettant de regrouper autour d’eux, les exécutifs communaux des trois arrondissements que constitue la communauté urbaine. Ce chantier se veut prioritaire pour ces derniers après leur installation officielle par le Préfet de la Mifi le vendredi 28 août 2020.


Pour Chaïbou, autorité de tutelle, cette stratégie va permettre de mutualiser les efforts pour la construction de cette ville. Elle va également permettre d’éviter les querelles et les conflits de compétences observés récemment entre les maires des trois communes d’arrondissement du département de la Mifi et l’ancien délégué du gouvernement. « Il est incontestable que le succès de vos actions va dépendre largement de la synergie que vous aurez créée autour de vous. D’abord avec le conseil de la Communauté urbaine de bafousam qui vous revient d’exécuter les délibérations. Ensuite, avec l’ensemble des communes de la Mifi qui doivent se sentir impliquer dans la conception et la réalisation des grands projets urbains. Enfin avec tous les différents adjoints qu’il vous faut judicieusement mettre à contribution », a formulé Chaïbou, préfet de la Mifi lors de leur prise de fonction officielle.

Roger Tafam, maire de la ville, Mouafo et Negou respectivement 1er et 2ème adjoint, au regard du contexte sanitaire actuel, se doivent de s’impliquer dans la sensibilisation et la lutte contre la propagation du Covid-19 dans cette ville classée selon les dernières statistiques, à la tête des contaminations dans la région de l’Ouest. Ils ont la charge de veiller au respect de la distanciation sociale lors des cérémonies ou manifestations publiques ou toute autre réunion. Ces derniers sont également attendus sur le chantier du maintien de la paix, de la cohésion sociale et de l’harmonie entre les différentes composantes sociologiques présentes dans cette collectivité territoriale décentralisée.

La lutte contre le désordre urbain, avec un point d’orgue sur les constructions anarchiques, les encombrements des trottoirs et des chaussées, la création des marchés et des gares routières spontanées, des stationnements abusifs des véhicules et motos sont entre autres chantiers qui attendent le nouvel exécutif de la ville de Bafoussam. Roger Tafam a désormais la responsabilité d’assurer la maintenance de la voirie urbaine réhabilitée ou construite grâce aux projets C2d et Can, à travers le curage des caniveaux et le dressage des rues. Les noctambules attendent de voir l’éclairage public être une réalité dans la ville.

Sur le plan managérial, des nouvelles réformes permettant de transformer la communauté urbaine en un point de développement, une unité de production des richesses et des valeurs sont attendues. Le nouvel exécutif et ses deux adjoints se doivent de transformer la ville de Bafoussam en une structuration sociale, un cadre propice à l’épanouissement individuel et au développement collectif de ses habitants. Ils ont pour mission de rendre la mobilité sociale effective dans la ville chef-lieu de la Région de l’Ouest avec un ensemble de commodités et de facilités pour ses citadins.

Le nouveau Maire de la ville est appelé à mettre un ensemble d’activités coordonnées et bien agencées dans les espaces appropriés et spécifiquement aménagés en place. Il se doit à la fin de son mandat de donner à Bafoussam une architecture et un environnement attrayant pour le tourisme et l’éco-tourisme. L’ensemble de ces chantiers une fois réalisé, va au finish donner à la ville, une identité remarquable.

Armel Djiogue

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here