14 FÉVRIER : CUPIDON LÂCHE SES FLÈCHES

0
71

Comme tous les ans, les adeptes de cupidon, s’arrêtent ce 14 février, pour célébrer la saint Valentin, ou fête des amoureux. Si aucune histoire n’est officielle, plusieurs légendes liées à la Saint-Valentin ont vu le jour au fil des ans. Ou plutôt des siècles. Mais qui est ce Valentin que les romantiques célèbrent le 14 février ?

Toutes les théories ne sont pas vérifiées, pourtant l’une d’entre-elles raconte qu’un saint bien réel nommé Valentin a vécu au IIIe siècle à Rome. Sous l’empereur Claude II, qui interdisait les mariages afin que davantage d’hommes soient envoyés à la guerre, le prête Valentin unissait les couples dans la plus grande discrétion. Lorsque la supercherie éclata au grand jour, l’empereur le fit emprisonner et condamner à mort. Pendant qu’il était en prison, Valentin aurait alors fait la connaissance de la fille de son geôlier, aveugle. On raconte que juste avant sa mort, le 14 février, il parvient à lui rendre la vue et lui adresse une lettre signée « Ton Valentin ». Mort supplicié, il sera canonisé en 1496, après la chute de l’Empire romain, devenant ainsi le saint patron des fiancés et des amoureux. C’est ainsi que le 14 février devint la Saint-Valentin. L’histoire se veut jolie, mais elle n’en reste pas moins une légende parmi tant d’autres. 

La dernière légende remonte au 14e siècle, en Angleterre cette fois. À l’époque, les Anglais pensaient que le 14 février était le jour où les oiseaux s’appariaient tandis que les amoureux eux, avaient pour coutume de s’échanger des billets d’amour, appelés des « valentins ». S’il s’agit une fois de plus d’une théorie, celle-ci a tout de même le mérite d’être entrée dans les mœurs et ce, même encore aujourd’hui. Lors de la Saint-Valentin, nombreux sont ceux qui s’adonnent à l’envoi de petits mots destinés à leur moitié. Fête romantique oblige. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here