ÉLEVAGE DES ESCARGOTS, UN DOMAINE UN PEU NÉGLIGÉ

1
177

Les escargots, très consommés au niveau local, attirent pas mal d’agri-entrepreneurs au Cameroun. Vendus dans les rues sous forme de brochette ou servis dans des restaurants, les escargots sont courus dans le pays mais son élevage n’est pas très connu et réalisé. Comment se fait l’élevage des escargots au Cameroun. Camer Press Agency vous trempe dans l’héliciculture

L’élevage des escargots encore appelé l’héliciculture est une filière peu connue du public et la filière ne fait pas courir l’investisseur. Au Cameroun, elle est pratiquée de façon artisanale, et son industrie, embryonnaire et quasi-inexistante. Dans les localités de Souza, Edéa, Melong, Mbanga, Loum, ou Njombe-Penja la pratique de l’élevage des escargots est répandue. Au marché du grand hangar de Bonabéri, Sabine ZOUKE, habitante Loum n’éprouve aucune difficulté l’élevage de ses escargots. «J’ai développé une passion dans l’élevage des escargots et  mes clients à qui je les vends sont satisfaits. Ils savent où me retrouver quand je n’arrive pas au marché », indique la femme commerçante d’une  quarantaine d’années.  L’élevage des escargots devrait de préférence commencer en début de saison pluvieuse car c’est la période de début de reproduction des escargots. Le ramassage des escargots dans la nature est le mode le plus répandu et les progrès de l’élevage ouvrent désormais les possibilités de domestication. La chair d’escargot n’est pas consommée dans toutes les aires géographiques du Cameroun, et souffre de certains tabous.

Comment nourrir un escargot ?

Les escargots sont de remarquables animaux de compagnie. Ils sont parfaits pour les projets scolaires, la commercialisation et bien d’autres. Ils sont également faciles à nourrir même si leurs besoins alimentaires varient d’une espèce à l’autre. Que vous vous occupiez d’un escargot terrestre, d’un escargot aquatique ou des deux, vous pouvez facilement leur trouver une alimentation adaptée qui suffira à les nourrir. Les escargots apprécient une large variété d’aliments, principalement des produits frais. Comme fruits, ils consomment les pommes, les abricots, les raisins, les mangues, les melons et les nectarines. En terme de légumes, ils prennent des concombres, les champignons, les tomates, les haricots verts, les petits pois.

Comment faire un élevage d’escargots ?

Pour un petit élevage d’escargots, disposez d’un enclos aux parois rigides avec quelques aérations que l’on appelle escargotière. Il n’y q pas de modèles brevetés. La solution la plus simple est d’utiliser une mini serre, un aquarium ou une cage pour animaux que vous trouverez dans une animalerie. Le système de fermeture doit être efficace car les escargots ont une grande force musculaire. La taille de l’escargotière dépendra du nombre d’individus que vous souhaiterez accueillir.

Les héliciculteurs camerounais peinent en effet à obtenir des financements pour leurs projets: «je n’ai jamais obtenu un financement pour faire grandir mon élevage d’escargots. J’ai déposé des demandes de financement à la Chambre de commerce, d’agriculture, des pêches et de l’élevage du Littoral, mais ça n’a jamais abouti», se désole M.D. Nous apprendrons de source autorisée que le gouvernement camerounais avait lancé en 2008, le Projet d’appui aux élevages non conventionnels d’un montant de 5,4 milliards de Fcfa au profit des éleveurs des oiseaux de type caille, des aulocodiculteurs (éleveurs de hérissons) caviaculteurs (éleveurs de cobayes), ranaculteurs (rats palmistes), cricétoméculteurs (grenouilles géantes), ainsi qu’en faveur des héliciculteurs (éleveurs d’escargots). Projet abandonné d’après un ancien coordonnateur dans la zone du Moungo, malgré quelques « success stories » enregistrées après quelques années de mise en œuvre. L’élevage de l’escargot cherche encore par conséquent ses marques dans une économie pourtant diversifiée. D’après Nicole NDENGUE, formatrice en héliciculture, «la filière peut contribuer à hauteur de 2 à 5% du produit intérieur brut camerounais, si elle est bien exploitée et encadrée».

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here