AFFAIRE FERMETURE DES ECOLES A DOUALA 1ER, L’ADMINISTRATION REJETTE LA DÉCISION DU MAIRE

0
383

Le préfet du WOURI et le délégué régional de l’éducation de base, ont officiellement marqué opposition à la décision du maire de DOUALA 1er, qui vise à fermer certaines écoles à Douala 1er, à cause de la remontée de la COVID-19.

 «Conformément à l’article 39 (3) de la loi N° 2019/024 du 24 Décembre 2019 portant code général des collectivités territoriales décentralisées, la note de service N° 004/NS/2021/CAD 1er/CAB portant fermeture des écoles maternelles communales de DOUALA 1er est rapportée pour atteinte à la cohésion sociale nationale et incompétence de son auteur», ainsi s’exprime Benjamin MBOUTOU, préfet du département du WOURI. Cette position est contenue dans un arrêté signé ce 2 mars, pour annuler la mesure de suspension des cours dans les établissements d’enseignement maternel à DOUALA 1er.

En effet, dans un communiqué rendu public le 24 février 2021, le maire de la commune de DOUALA 1er, Jean-Jacques LENGUE,  ordonnait la fermeture des écoles maternelles communales de DOUALA 1er sont fermées à partir du lundi 1er mars 2021 jusqu’à nouvel ordre. Une décision justifiée par la remontée de la COVID-19.

Une décision qui ne relève pas de ses compétences selon le préfet du WOURI. Le délégué régional de l’Education de Base pour le Littoral pour sa part, la trouve « hâtive non concertée et inappropriée. Ce 2 mars 2021, Léopold YMGA DJAMEN a ordonné au délégué départemental du WOURI et à l’inspecteur d’arrondissement de Douala 1er de  « procéder dès ce jour à l’ouverture des écoles » dans les conditions qu’il a fixées.

Il demande à ses collaborateurs de se mettre en rapport avec le chef de district de santé de DEIDO et l’équipe de l’inspection médico-scolaire de la délégation régionale de l’éducation de base du LITTORAL pour la désinfection de toutes les écoles concernées. A savoir «procéder au testing massif des enseignants et des élèves, isoler ceux qui sont contaminés, poursuivre les cours avec les élèves testés négatifs»«extirper les personnes déclarées Covid-19 positif et procéder à leurs isolements», «assurer le suivi de toutes ces personnes dans leurs confinements».  

Léopold YMGA DJAMEN ordonne la reprise du processus d’enseignement/apprentissage pour tous les élèves non déclarés «Covid-19 négatif», admettre progressivement dans les salles de classe, sous présentation d’un bulletin de santé déclaré «Covid-négatif» les autres élèves et enseignants qui ne se seront pas soumis au testing massif.

Le délégué régional «précise pour le déplorer que la mesure prise par monsieur le maire de la commune de DOUALA 1er a été.

Des observateurs voient déjà poindre un conflit de compétence lié à la décentralisation. Certains soutiennent que le maire de DOUALA 1er a le droit de poser l’acte qui lui vaut la désapprobation du préfet du WOURI et du délégué régional de l’Education de Base pour le LITTORAL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here