AMÉLIORATION DE LA MOBILITÉ URBAINE DANS LA VILLE DE DOUALA : LE PRÉSIDENT PAUL BIYA POSE UN ACTE FORT

0
539
Spread the love

Des travaux d’entretien en urgence des voiries urbaines dans la ville de Douala ont été financés par le Chef de l’Etat en vue d’améliorer la mobilité Urbaine et le désenclavement de certains quartiers de la capitale économique du Cameroun.

Dans le cadre de l’amélioration de la mobilité urbaine et des conditions de vie des populations de la ville de Douala, le MINHDU sous très hautes instructions du Chef de l’État, est sur le terrain depuis le 13 janvier en vue de l’évaluation des travaux de la voirie urbaine dans la capitale économique. Célestine Ketcha Courtès est venue en effet s’assurer de l’effectivité du lancement de des travaux d’urgence d’une part et évaluer l’état d’avancement des travaux de voiries CAN, CHAN et PLANUT d’autre part.

Des Travaux d’entretien en urgence, on note que les prestations d’une valeur totale de près de 4 milliards de FCFA ont été confiées aux entreprises déjà mobilisées à Douala pour plus d’efficacités. Les travaux consisteront à assurer l’entretien courant sur un total de 20 voies pour un linéaire d’environ 19 km et l’aménagement des carrefours.

La Construction et Réhabilitation des voiries urbaines, repose d’une part sur des voies d’accès aux infrastructures dédiées au CHAN et à la CAN. Ces travaux sont exécutés suivant deux programmes (CAN et PLANUT). Au ministère de l’habitat et du développement urbain , le Programme CAN consiste à la construction des voies sur 4.8 km et d’un parking de 6.000 places sur 24 hectares exécutée par les entreprises COMAR et YENIGUN, sous le contrôle de BET CREACONSULT.

Il faut relever que lors de la dernière visite de Madame le Ministre, le taux d’avancement global des travaux était de 69.15%. À ce jour, il est de 90% soit une progression de 20.85%. La date de la fin des travaux est projetée au 15 février 2020 et à ce jour, les travaux de revêtement de la chaussé et de construction des parking sont déjà réalisés sur plus de 3.5 km et 18 hectares, soient 4.500 places.

Concernant le Programme PLANUT (plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance économique), la réhabilitation des voiries urbaines consiste à la réalisation d’environ 30 km de voies. Lors de la dernière visite de Madame le Ministre, le taux d’avancement global des travaux était de 45,01%. À ce jour, les travaux de revêtement de la chaussée sont achevés sur 25 km pour un taux de 75% soit une progression de 30%. La fin des travaux est fixée à la fin du mois de février 2020.

Sur le terrain Madame ministre a régulièrement noté avec satisfaction la progression des chantier CHAN et CAN. Elle a pris acte des difficultés auxquelles sont confrontés certains travaux. Comme à d’habitude, quelques coups de gueules donnés pour booster les efforts des entreprises, acteurs concernés par les projets y compris les populations appelées à faire leur part. Les problèmes de libération des emprises a particulièrement été relevé.

De façon globale, les avancées faites au courant de l’année 2019 sont satisfaisantes. Les objectifs assignés par Célestine Ketcha Courtès étaient d’accompagner les entreprises à achever les travaux avant la fin du mois de décembre 2019. En visitant les 11 projets (03 CAN et 08 PLANUT), les indicateurs montrent que plus de la moitié des projets seront réceptionnés au courant du mois de février 2020.

Dans le but de trouver des solutions immédiatement aux problèmes évoqués, une séance de débriefing a eu lieu à la Communauté Urbaine de Douala. Comme à chaque étape, le ministre a donné des instructions fermes. Entre autres recommandations, l’on retient principalement que madame le ministre a invité les entreprises à prendre toutes les mesures utiles pour rattraper le retard enregistré, transmettre un planning général actualisé d’achèvement des travaux , l’arrosage constant de certains chantiers, la mise à disposition des chèques d’indemnisation, la reprise de certains travaux mal exécutés.

Les autorités administratives de la région, la communauté urbaine, les Maires et les services techniques du Minhdu savent désormais chacun son rôle pour une fin rapide et heureuse des travaux.

Clément NOUMSI

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here