Arrimage aux dernières technologies pour le suivi des ressources forestières avec les images satellite : Les experts de l’Afrique Centrale en conclave à Yaoundé.

0
273
Spread the love

Du 24 au 29 Février 2020 à Yaoundé au Cameroun, trente experts issus du Burundi, du Cameroun, du Congo, de la république centrafricaine, de la RDC, et du Tchad se sont réunis autour d’un atelier d’apprentissage à l’utilisation des dernières technologies sur le suivi des ressources forestières avec les images satellite.

Organisé sous l’égide du programme d’Evaluation des ressources forestières mondiales (FRA) de l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) avec l’accompagnement du ministère camerounais des forêts et de la faune, la cérémonie d’ouverture de l’atelier a été présidée par l’inspecteur N°1 au ministère des forêts et de la faune, Georges MOUNCHAROU en présence du représentant résident de la FAO au Cameroun, Athman MRAVILI avec pour thème « Améliorer la gestion mondiale des forêts grâce à une meilleure information sur les forêts mondiales ». Comme l’a dit le représentant du ministère des forêts et de la faune dans son propos d’ouverture, « le suivi de l’évolution des forêts est crucial pour qu’elles soient gérées durablement. Les données sur les forêts sont essentielles pour fixer les orientations et les politiques nationales en matière de gestion de ces ressources ». A titre de rappel, les forêts du Bassin du Congo sont avec celles de l’Amazonie et l’Asie du Sud-Est, les principaux poumons de la planète et réservoirs de la biodiversité biologique forestière tropicale dans le monde. Ces forêts jouent un rôle social et économique très important pour les quelques 100 millions d’habitants qui y vivent, notamment les populations rurales. Malgré leur importance, les ressources forestières de la région sont soumises à des changements rapides. Les six jours de formation font partie d’une série d’ateliers pratiques axés sur la télédétection.

Ces experts ont été formés sur l’interprétation des images satellitaires suivant une méthodologie spécifiquement conçue dans le cadre de l’enquête part télédétection de FRA 2020 suivi d’une descente sur le terrain dans la zone d’Ayos. L’approche d’apprentissage par la pratique utilisée pendant la formation a permis aux experts de contribuer au suivi du couvert forestier mondial et à la collecte de données dans les sites échantillons situées sur le territoire. Cette méthodologie a donné lieu à une estimation cohérente et indépendante des superficies forestières et de leur évolution au niveau mondial, régional et des zones écologiques mondiales. Avec environ 15 647 sites échantillons se situant dans la région, sur les 430 000 au niveau mondial que compte l’enquête par télédétection de FRA, les pays invités ont apportés leur connaissance de la végétation et de l’utilisation des sols pour analyser la dynamique spatiale et les facteurs de changement des forêts depuis les années 2000. Le Logiciel utilisé pour la formation « Collect Earth Online» est développé par la FAO en collaboration avec la NASA te Google. Il s’agit à la fois d’une plateforme de travail en ligne et d’un outil puissant géo-spatial de photo-interprétation pour suivre et comprendre le comment, où et le pourquoi des changements survenus dans leurs forêts respectives. Les activités de FRA 2020 mettent à profit les dernières avancées technologiques en matière d’information en nuage (cloud computing), sur internet, ainsi que l’amélioration de l’accès à l’imagerie satellite. FRA met aussi l’accent sur le développement d’un réseau de photo-interprètes nationaux formés à ces technologies. Les experts nationaux qui ont pris part à cet atelier seront aussi capables d’adapter la technologie et les outils utilisés pour les autres besoins de leurs pays, y compris le suivi des progrès pour l’atteinte de l’ODD N° 15 (la vie sur terre). Comme le souligne Anne Branthomme, expert en foresterie au sein de la FAO « l’enquête par télédétection de FRA met l’accent dur l’introduction de technologies conviviales qui permettent d’intégrer plus facilement les connaissances locales de la végétation et de l’occupation du sol et des données satellitaires ».

Cet atelier de développement des capacités sur la télédétection et le suivi des forêts a été conduit par le département forêt de la FAO avec un soutien financier de l’union Européenne et de l’initiative internationale pour le climat et les forêts du gouvernement Norvégien. L’objectif poursuivi est que les experts nationaux formés soient à mesure de transmettre à la FAO, des informations sur les forêts de leur pays, collectées suivant le processus harmonisé, pour compilation et production du rapport sur l’évaluation forestière dans le monde.

Clément NOUMSI

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here