CAMEROUN : Les membres de la commission nationale pour la promotion du bilinguisme s’approprient la loi portant promotion des langues officielles dans notre pays.

0
381
Spread the love

La commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme (CNPBM) a tenu dans ses locaux à Yaoundé, les 27 et 28 Février 2020, un séminaire d’appropriation de la loi portant promotion des langues officielles au Cameroun suite à la promulgation de la loi N°2019/019 du 24 Décembre 2019 portant promulgation des langues officielles au Cameroun.

L’objectif principal de ce séminaire était de permettre aux membres de la commission, acteurs de premier plan dans la vulgarisation du texte promulgué, d’avoir le même niveau compréhension des dispositions de la loi que ceux qui ont participé à sa finalisation et sa défense devant les deux chambres du parlement. Il est important pour eux d’avoir des arguments qui leur permettront d’expliquer la loi ainsi que le bien-être aux populations et certains groupes cibles mais aussi de disposer les termes de référence et de la stratégie de mise en œuvre de la campagne spéciale d’explication de la loi et de son bien-être.
Organe consultatif placé sous l’autorité directe du chef de l’état, la CNPBM est chargée d’œuvrer pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme dans l’optique de maintenir la paix, et consolider l’unité nationale et de renforcer la volonté et la pratique quotidienne du vivre ensemble de ses populations et ce, conformément aux dispositions de la constitution de 1996. Dans cette optique, la commission a, entre autres missions, de vulgariser la règlementation sur le bilinguisme, le multiculturalisme et le vivre ensemble et d’accomplir toute autre mission à elle confiée par le président de la république, y compris les missions de médiation.

Réaction
Peter Mafany Musongue, président de la CNPBM.
« Le président de la république a promulgué la loi N°2019/019 du24 Décembre 2019 portant promulgation des langues officielles dans notre pays. C’est le premier fruit du grand dialogue national qui est très important. Et il nous revient de rendre publique cette loi raison pour laquelle nous avons organisé ce séminaire. L’utilisation simultanée des deux langues par les usagers dans nos services publics sera l’un des premiers actes visibles. »

Clément NOUMSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here