Spread the love

Les rues de Bertoua sont en cours de rénovation. Les axes secondaires ont de nouveaux revêtements et reflètent un nouveau visage. Des œuvres du programme C2D (Contrat Désendettement et Développement) capitales régionales. Célestine KETCHA COURTÈS, le ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, s’y est rendue pour évaluer l’état d’avancement des travaux d’aménagement des voiries urbaines, ponts et routes.  Dans cette visite de travail, elle était accompagnée de l’Ambassadeur de France au Cameroun Christophe GUILHOU et de JOSEPH LE, ministre de la fonction publique et de la réforme administrative. Ils ont passé en revue tous les chantiers réalisés  dans le cadre dudit programme.


Fin de séjour fructueux pour Le MINHDU et sa suite à Bertoua. Du 16 juillet au 17 juillet 2020, le ministre Célestine KETCHA COURTÈS a insufflé du sang neuf dans cette ville de l’Est du Cameroun. Le ministre de l’Habitat et du Développement Urbain s’est mêlé à la population et a sillonné les artères en travaux. Son constat a été satisfaisant : le projet de réalisation des voiries urbaines en béton compacté au rouleau est en pleine implémentation. Les chantiers de construction des jardins publics, les chantiers d’aménagement et de bitumage de la voirie urbaine, les boutiques et espaces marchands fonctionnels sont également passés sous son contrôle. Célestine KETCHA COURTÈS est rassurée : « Je suis satisfaite de voir ces ouvrages d’art réalisés. Ces voies d’accès sont mis en place, pour le plaisir des populations. Je suis très heureuse de l’avancée des travaux et du déroulement de cette visite. »

Même  satisfecit pour Christophe GUILHOU, l’Ambassadeur de France au Cameroun et JOSEPH LE, le Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative en sa posture d’élite de la région.

Parmi les réalisations en cours, la construction tant souhaitée, du pont reliant les quartiers MONOU 1 et 2. Des réalisations bien reçues par la population qui émet tout de même, des réserves : « On ne refuse pas ce don. Cela nous évite déjà beaucoup de poussière. Nous sommes contents et on espère tout de même que les choses iront mieux. J’apprécie que ce goudron passe dans notre quartier. Sauf qu’il est différent de celui qui est sur l’axe central. Je me demande si cela va résister. J’ai pensé qu’on devait installer dans les quartiers le même type de goudron que celui qui est sur la route principale. »

« Le rêve est devenu réalité.  On n’y croyait pas. Nous avons multiplié des séminaires autour du projet qui nous a été annoncé.  Nous remercions d’abord Dieu et son excellence Paul BIYA, de nous avoir construit ce pont. »

« Je suis à l’Est Cameroun depuis plus de 25 ans. C’est la première fois que je vois un projet d’une telle envergure dans notre ville. Le paysage est entrain de changer. Ce joyau architectural fait vraiment notre fierté. »

Pour clôturer sa visite de travail, le MINHDU a procédé à la remise des clés des logements sociaux et équipements associés construit dans la ville de Bertoua. COURTÈS a reçu à son tour des présents offerts par la mairie de la ville.

Le C2D est né de l’initiative pour les Pays Pauvres Très Endettés, lancée sur proposition de la France en 1996. En retour de l’atteinte d’un « point d’achèvement » c’est-à-dire l’atteinte d’une série d’objectifs en matière de réduction de la pauvreté et de stabilité macro-économique – les pays éligibles ont vu une part importante de leur dette extérieure effacée. Dans le cas du Cameroun, l’atteinte du point d’achèvement le 28 avril 2006 a donné lieu à l’annulation de 70% de ses créances extérieures.

Le Cameroun a été l’un des premiers pays à bénéficier de cet outil via la signature du premier C2D le 22 juin 2006 d’un premier Contrat. À ce jour, trois Contrats de partenariat ont déjà été signés par les deux parties pour un montant global de 967 milliards FCFA.

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here