CAMEROUN : 2nde conférence semestrielle des gouverneurs des régions : La situation sécuritaire au cœur des échanges.

0
28
Spread the love

Le ministre de l’administration territoriale, Paul ATANGA NJI, a présidé ces 16 et 17 novembre 2020, la 2nde conférence semestrielle des gouverneurs des régions avec au cœur des échanges, la situation sécuritaire dans le pays et la couverture des élections régionales du 6 décembre prochain. C’était à la communauté urbaine de Yaoundé.


Dans son discours d’ouverture, le MINAT a tenu à rendre hommage aux membres décédés de la famille préfectorale, mais aussi aux enfants massacrés à Kumba le 24 octobre dernier, dont une minute de silence a été observée en leurs mémoires. Il a été question pour le patron de la territoriale au Cameroun, ses proches collaborateurs notamment le Délégué général à la Sureté nationale, Martin Mbarga Nguelé ; le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense, chargé de la Gendarmerie Galax Landry Etoga ; et ministre de la Décentralisation et du Développement local, Georges Elanga Obam ; d’aborder tous les aspects liés à la situation sécuritaire et socio-politique des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Situation qui, selon Paul Atanga  Nji, est sous contrôle nonobstant quelques attaques sporadiques perpétrées par les séparatistes sécessionnistes contre des populations à l’instar de celle du 24 octobre dernier qui a coûté la vie à 07 élèves qui n’avaient pour seule arme que leurs cahiers et stylos à bille dans la ville de Kumba. « La situation sécuritaire dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, bien que globalement sous contrôle est encore marquée par les exactions affectant l’état d’esprit des populations même si l’on note la réduction significative des capacités de nuisance des séparatistes sécessionnistes » dixit le Minat, avant de profiter de l’occasion pour saluer la bravoure et la détermination des forces de l’ordre et de sécurité qui, face à l’adversité, obtiennent des résultats satisfaisants dans la traque des terroristes.

S’il est vrai que cette rencontre a mis un accent sur la situation sécuritaire dans le Nord-Ouest et le Sud-ouest, et s’y est même attardée, celle-ci a également été l’occasion pour tabler sur celles d’autres régions telles que l’Extrême-Nord où la menace Boko-Haram fait de la résistance, ou encore des régions de l’Adamaoua et de l’Est dans lesquelles l’insécurité persiste du fait des troubles socio-politique en République Centrafricaine.

Par ailleurs, la conférence de Yaoundé qui se tient à la veille des élections régionales du 06 décembre prochain a servi de prétexte aux patrons des dix régions et aux forces de l’ordre et de sécurité pour s’accorder sur les mécanismes à mettre en œuvre pour une bonne tenue de ce scrutin. Le premier du genre qui aura pour avantage de parachever le processus de décentralisation tel que voulu par la constitution de 1996. Cela étant, le déroulement dans la paix et la sérénité de ce scrutin étant d’une extrême importance, Paul Atanga Nji, sous haute instruction du chef de l’Etat, a prescrit aux patrons des régions d’apporter leurs soutiens à Elections Cameroon (Elecam).

La rencontre de Yaoundé dont les travaux se sont déroulés pour la seconde phase dans la salle de conférence du Minat, après la première déroulée à l’hôtel de ville de Yaoundé, a été l’occasion d’écouter les communications spéciales du ministre de la Décentralisation et du Développement local. Ainsi que celles du délégué général à la sureté nationale et du secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense chargé de la Gendarmerie.

La cérémonie de clôture a débuté par une remise des distinctions aux personnalités au titre de la fête nationale du 20 Mai 2020. Au titre de grand-officier, les gouverneurs de la région de l’Ouest Augustine AWA FONKA et du Centre NASERI Paul BEA. Au rang de Commandeur, le gouverneur de la région du Sud Félix Nguele Nguele, Pierre ESSOMBA secrétaire général du Minat et Louis de Gonzague Anaclet Ndzana directeur de l’organisation du territoire. Au grade de chevalier Mme Gisèle Valérie BEKILA, Inspecteur général des opérations électorales au Minat.

Après un compte-rendu fidèle des travaux fait par le SG du Minat, le ministre Paul Atanga NJI a sollicité de la part des gouverneurs le respect strict des recommandations et l’accompagnement d’Elecam dans le processus d’achèvement de notre démocratie avec les régionales du 6 Décembre prochain.

Clément NOUMSI

Réactions:

MIDJIYAWA BAKARY, gouverneur de l’Extrême-Nord:

« Nous avons été édifiés avec les exposés sur le processus de la décentralisation par le MINDDEVEL avec les régionales du 6 décembre prochain par rapport à la situation sécuritaire par le secrétaire d’état à la gendarmerie et le délégué général à la sûreté nationale, pour un accompagnement d’Elecam dans ce processus, et surtout la sécurité préventive avec les fêtes de fin d’année qui se profilent à l’horizon ».

 KILDAKI TAGUIEKE BOUKAR, gouverneur de l’Adamaoua:

« Nous saluons le savoir-faire de nos forces de l’ordre car la situation est de plus maitrisée. Le phénomène des prises d’otages est réduit à sa plus faible expression et quelques foyers subsistent dans le côté Ouest au niveau de la frontière avec le Nigéria. Les mesures vont être renforcées pour qu’y ait une élection dans le calme et aussi que les fêtes de fin d’année soient sous contrôle pour le bien de tous ».

Naseri Paul BEA, gouverneur du Centre

« Les mesures seront renforcées jusqu’à la fin de l’année. Les poches de résidence seront traquées et de plus en plus les entrées dans la ville seront filtrées sans oublier les descentes inopinées de la gendarmerie et de la police. La vigilance doit être de mise et les citoyens doivent veiller à signaler tout cas suspect. Cette médaille est une grande fierté pour moi et une reconnaissance de la nation en ma modeste personne pour services rendus ».

Propos recueillis par CN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here