Cameroun/Autoroute Yaoundé-Douala : bientôt l’achèvement de la phase 1 du projet

0
78
Spread the love

La construction de l’autoroute Yaoundé-Douala connaît de grandes avancées. Les projections sont actuellement faites sur le raccordement de la Phase I à la Nationale 3 et l’achèvement des travaux de la section en cours. C’est la quintessence du rapport d’une équipe composée de responsables du MINTP et d’institutions impliquées dans le projet. Des congrès observés le long de l’itinéraire point kilométrique 00 – point kilométrique 60 où l’infrastructure relie déjà plusieurs départements du Centre.


D’une manière globale, le projet de construction de l’autoroute Yaoundé-Douala (phase 1, Yaoundé-Bibodi) enregistre un taux d’exécution physique de 91 % pour une consommation des délais de 93.28 %. La date prévisionnelle de fin des travaux est fixée au 31 décembre 2020, même si l’entreprise a sollicité le maître d’ouvrage pour une date entrevue au mois de mars 2021 en raison des impacts de la pandémie à Covid-19. L’ensemble du chantier a été passé en revue. Il ressort que les travaux routiers sont achevés sur les 40 premiers Kilomètres. Il reste à réaliser les travaux de signalisation et de protection des talus.

Entre le point kilométrique 40 et le point kilométrique 60, les travaux de terrassement et de construction des Ouvrages sont en cours d’exécution, avec un avancement de 92,42 %. La majeure partie du travail est sur cette section effectuée. Actuellement, 432 employés dont 261 nationaux (60.42 %) et 171(39.58 %) expatriés sont présents sur le chantier. Pour ce qui est du matériel, 653 engins et matériels dont 278 en activité, 374 garés et 01 engin en panne ont été dénombrés. Les travaux sont exécutés par l’entreprise China First Highway Engineering Company Ltd (CFHEC), sous le contrôle technique du Groupement Scet-Tunisie/Louis-Berger et Géotechnique du Laboratoire National de Génie Civil (LABOGENIE).

Le projet est à 87.51 % de réalisation financière

L’enveloppe globale des travaux est de 284 000 000 000 Hors Taxes (soit 338 670 000 000 TTC). Le projet est financé par EXIMBANK CHINA à hauteur de 85 % et l’État du Cameroun à hauteur de 15 % .

L’avancement financier du projet est de l’ordre de 87.51 %, soit 248.55 milliards pour un décaissement d’environ 202.274 milliards (y compris l’avance de démarrage.). S’agissant des payements de l’entreprise, les décomptes N°31-N°43, la somme de fonds de contrepartie ont été payés en avril 2020. Les décomptes N°44 à 46 ont quant à eux été payés en juin 2020. Pour les décomptes N°29, N°31-N°46, la somme en dollars non payée par EXIM-Bank atteint 77 913 850 USD, soit 38 956 924 974 FCFA. Le décompte N°47 du 26/04-25/05/2020 est en cours de paiement à la CAA. La part FCP s’élève à 1 785 478 045 FCFA. Pour ce qui est des payements de la Mission de Contrôle, les décomptes N°38 (avril 2019) à N°40 (juin 2019) ont été payés en avril 2020. Les décomptes 41 à 50 sont au niveau de la CAA. Le montant des impayés s’élève à 789 971 784 FCFA (NAM), soit 971 176 652 FCFA TTC. Le paiement de ces décomptes est assujetti à la signature de l’avenant N°3 ayant reçu l’avis favorable de la commission en date du 09 juillet 2020. L’assistant géotechnique à la maîtrise d’ouvrage a quant à lui des impayés qui s’élèvent à 98 930 754 FCFA TTC (Décompte N°21 du 01/11/2019 au 28/02/2020). L’entreprise a précisé que les payements Eximbank sont assujettis aux payements des fonds de contrepartie par la partie camerounaise.

Les retards cumulés liés à la non-libération des emprises atteignent trois ans

La libération des emprises aura captivé l’attention avec notamment les retards accusés dans l’exécution des travaux depuis le démarrage du projet. La mission de contrôle et l’entreprise ont à cet effet précisé que les retards cumulés liés à la non-libération des emprises atteignent trois ans.

Du point kilométrique 00 au point kilométrique 40, l’emprise est totalement libérée. Toutefois les réclamations formulées par les populations entre PK20 et 40 ont été traitées par la commission compétente. Le décret complémentaire reste attendu. Du point kilométrique 40 au point kilométrique 60, l’emprise a été libérée le 02 février 2019, même si des tombes et des maisons de construction existent à certains endroits. Actuellement, la commission régionale est sur le terrain pour l’évaluation des biens situés sur l’emprise des zones d’extensions et les voies de rétablissement et de raccordement.

Il est indispensable de réaliser certains travaux de raccordement pour permettre la mise en exploitation de cette section autoroutière.

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here