Cameroun : un étudiant moto-taximan assassiné, trois décès en un mois à Dschang

0
46
08-09-2020
Spread the love

« Dalaks » comme l’appelaient ses proches, a été retrouvé mort, le mardi 08 septembre 2020 dans le groupement Bafou, lieu-dit « Johnny Baleng » par les populations riveraines. Le corps de cet  étudiant, inscrit à l’Université de Dschang en lettres modernes anglaises, présentait les traces de poignard au niveau du cou. Selon les premiers éléments des médecins légistes, il aurait été assassiné par les malfrats et sa moto emportée. Dalaks était conducteur de moto aux heures creuses, pour financer ses études et combler ses besoins élémentaires. La dépouille du jeune-homme âgé d’une trentaine d’années, originaire du Nord-Ouest, a été déposée à la morgue de l’hôpital de district de Dschang.


Cette autre découverte macabre, intervient quelques heures seulement après celle d’une étudiante retrouvée morte dans sa cité universitaire dans la ville de Dschang. La nommée Vanessa, venait de présenter son mémoire au jury en vue de l’obtention d’une licence professionnelle en sciences économiques et de gestion. Le corps de celle-ci a été découvert le dimanche 07 septembre 2020 dans un état de putréfaction avancée. Ce sont d’ailleurs les odeurs nauséabondes qui ont alertées son voisinage. Cet autre cas intervient au moment où les populations s’interrogent encore sur la recrudescence des décès tragiques dans les cités universitaires du chef-lieu du département de la Menoua. Après ce cas d’assassinat, les populations en plus d’inviter les autorités locales à plus investir dans la sécurité des personnes et des biens, nourrissent le vœu de voir les auteurs de ces actes macabres être traqués par les forces de sécurité locales. C’est à la lumière de l’enquête ouverte.

Armel Djiogue

close

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here